Grand Prix d'Histoire Chateaubriand : Cent Jours : la tentation de l'impossible, mars-juillet 181 d'Emmanuel de Waresquiel

Clément Solym - 19.11.2008

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Grand - prix - histoire


Décerné aujourd’hui, le Grand Prix d’Histoire Chateaubriand a choisi, pour sa XXIIème édition, d’honorer Emmanuel de Waresquiel pour son étude sur les Cent Jours : la tentation de l’impossible, mars-juillet 1815 (687 pages, 28 €) parue aux édition Fayard.

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en histoire, chercheur à l’Ecole pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages dont une Histoire de la Restauration (1996) avec Benoît Yvert, les biographies du duc de Richelieu (grand prix Gobert de l’Académie française en 1991) et de Talleyrand (grand prix de la fondation Napoléon, élu parmi les dix meilleurs livres de l’année 2003.

Le jury, placé sous la présidence de M. Marc Fumaroli, de l’Académie française, réunit entre autres Françoise Chandernagor, Jean d’Ormesson, Emmanuel Le Roy Ladurie ou encore Jean Tulard.

C’est à la Maison de Chateaubriand, à Châtenay-Malabry que les résultats ont été rendus public en présence de Patrick Devedjian, Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et des membres du jury.

Doté de 15.000 euros par le Conseil général des Hauts-de-Seine, le Prix Chateaubriand couronne une œuvre de recherche historique ou d’histoire littéraire, une édition critique substantielle ou une fiction fondée sur des travaux historiques sérieux. Les ouvrages sélectionnés portent sur la période où vécut Chateaubriand, entendue dans un sens large : de la fin du siècle des Lumières jusqu’au XIXe siècle, ou sur des thèmes abordés dans ses œuvres.