Grève illimitée à la Comédie-Française

Clément Solym - 12.01.2012

Culture, Arts et Lettres - Théatre - grève - comédie - française


Le mouvement de grève se poursuit au sein de la Comédie-Française, occasionnant de nouvelles annulations, dont celle des premières représentations de La Villégiature (de Carlo Goldoni) au sein de la cour du Palais-Royal. A la place, les spectateurs pourront venir assister à une comédie de Molière, Le Malade imaginaire.

 

Le torchon continue de brûler entre la direction et le personnel. L'administratrice générale a ainsi attaqué, dans une lettre ouverte, les moyens utilisés par les grévistes pour faire entendre leurs revendications, mettant à mal de nombreuses programmations.

 

Cette grève que l'on croyait terminée reprend donc de plus belle, avec toujours les mêmes demandes du côtés des salariés de la Comédie-Française : une révision de la part variable de leur salaire indexée sur les bénéfices de l'établissement. Pour l'instant, ils ne perçoivent que 16,5 % des bénéfices, 76,5 % étant pour les sociétaires et 7 % allant dans les réserves. C'est à ce titre que les salariés demandent une prime de 1600 euros.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.