Groot, une histoire de famille, de père en arbrisseau

Nicolas Gary - 01.03.2018

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Groot marvel films - Gardiens Galaxie Groot - Baby Groot Marvel


Voici comment l’effet Star Wars – qui désormais appartient à Disney, tout comme Marvel, CQFD – peut aboutir à tout expliquer. Spoiler 1 : Dark Vador est le père de Luke Skywalker. Avec cette phrase devenue mythique : « Luke, je suis ton père. » 

 



 

Plus fort qu’un test de paternité, l’aveu du grand méchant porte-parole du Côté Obscur fait des émules. Ainsi James Gunn, réalisateur de Gardiens de la Galaxie vient de lâcher une bombe dans le fil d’une conversation Twitter. Attention, révélation : 

 

 

 

Groot, le gentil arbre géant, disparaît en effet entre le premier et le second opus du film. Et Zou, voici que rapplique une version miniature de Groot, instinctivement baptisée Baby Groot. Et cela aurait dû mettre la puce à l’oreille. 

 

Baby, parce qu’enfant, et Groot, parce que Groot. « Eurêka », s’époumona Archimède, « Je pense, donc je suis » poursuivit Descartes. « I Am Groot », conclut donc logiquement Groot. Cela semble certainement très naturel, mais pas pour tout le monde. 

 

Et les fans n’ont pas manqué de s’en amuser, abondamment :

 

 

 

CNET s’est amusé à tout recenser, ou presque. Mais une chose est certaine : Groot est mort. Baby Groot est son rejeton. Or, on ignore toujours comment cet extraterrestre végétal a bien pu se reproduire. Une bouture, peut-être ?




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.