Guadalajara : Enrique Vila-Matas évoque les attentats de Paris

Camille Cornu - 30.11.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Enrique vila-Matas - prix littérature - langue romane


La Foire Internationale du Livre de Guadalajara (Mexique), la plus importante manifestation littéraire hispanique, a débuté samedi avec la remise de son prix principal à l'écrivain Enrique Vila-Matas. Dans son discours de remise, il a évoqué les récents attentats de Paris. 


AKristina, CC BY-SA 3.0

 

 

L’écrivain espagnol a reçu le prix 2015 de littérature en langue romane, succédant ainsi à l’écrivain italien Claudio Magris. Le jury a estimé que l’auteur faisait partie de ceux qui avaient le plus contribué à rénover la littérature d’Europe et d’Amérique latine. 

 

L’auteur de 67 ans avait été consacré par El Mal de Montano (2003, traduit en français par André Gabastou chez Christian Bourgois) qui avait reçu le Prix Médicis étranger. Son œuvre a été traduite en plus de trente langues. 

 

À la remise de son prix, il a prononcé un émouvant discours intitulé « Futuro », où il a mentionné la situation des réfugiés syriens et les récents attentats de Paris. 

 

« Pour penser à eux, j’entends la voix des survivants qui nous parlent dans le texte de Svetlana Alexievitch La Suplication : Tchernobyl. Le livre ne traite pas tant de la catastrophe générale, de ce que le monde devient après la catastrophe. Il parle de la façon dont on s’y adapte ». Il a parlé de ces voix survivantes comme des « chuchotements d’un chœur tragique », qui sont désormais l’avenir.

 

Le président de la Foire, Raul Padilla, avait également condamné les attaques de Paris dans son discours d’ouverture : « Les organisateurs de la Foire s’unissent à la souffrance des parents et amis des victimes » a-t-il annoncé avant d’appeler à « construire un monde dans lequel les différentes idéologies puissent cohabiter ». 

 

La manifestation, qui mettait cette année à l’honneur le Royaume-Uni comme pays invité, s’apprête à recevoir 750.000 visiteurs durant 9 jours. 1900 éditeurs étaient présents cette année afin de présenter plus de 400.000 titres. L’événement a ainsi attiré plus de 20.000 professionnels du livre venant de 36 pays différents, et 650 auteurs venus y présenter leurs livres ont pu y rencontrer leurs lecteurs. 

 

À la rentrée 2015, Enrique Vila-Matas présentait la traduction française de son livre, Marienbad Electric, réalisée par André Gabastou : 

 

 

 

(via es.noticias