Gustave Courbet, homme des exilés

Clément Solym - 05.05.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - gustave - courbet - lettres


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres. Lettre autographe signée, adressée à Victor Hugo, datée du 28 novembre 1864, Salins. Aujourd'hui Gustave COURBET Ornans, 1819 – La-Tour-de-Peilz (Suisse), 1877

Lettre adressée à l’écrivain Victor Hugo, en exil, dans laquelle il exprime avec virulence la persécution qu'il subit quotidiennement contre son art. Contrairement à Hugo et Delacroix qui n'ont pas connu la censure dans leur jeunesse, le peintre réaliste Courbet subit vexations, humiliations et offenses de la part du régime autoritaire. Mais « malgré l'oppression qui pèse sur notre génération, malgré mes amis exilés », Courbet tente de résister et d'imposer son art. Il le remercie d'avoir écrit les Châtiments - qui contient le pamphlet satirique Napoléon le petit - car il se sent ainsi « vengé à demi » contre l'Empire. Il lui annonce enfin qu'il viendra lui rendre visite dans sa retraite, à Guernesey, pour contempler le paysage. C'est un véritable honneur pour lui qu’Hugo l'accueille.

Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)