Harrison Ford : sur le mariage gay, "l'humanité a gagné"

Nicolas Gary - 23.07.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Harisson Ford - Orson Scott Card - Stratégie Ender


En plein coeur de la Comic Con, manifestation dédiée aux univers des comics, qui se déroule chaque année à San Diego, l'acteur Harrison Ford est intervenu pour parler... de mariage homosexuel. C'est que ce dernier joue dans l'adaptation du roman de science-fiction d'Orson Scott Card, lequel s'est violemment fait épingler par les défenseurs du mariage homo. Les positions de Card ne sont pas des plus libérales sur la question... 

 

 

Harrison Ford on Made In Hollywood

Made in Hollywood, CC BY 2.0

 

 

Il faut remettre l'histoire dans un brin de contexte : d'un côté, donc, l'adaptation au cinéma de La Stratégie Enders. De l'autre, les discussions autour de la légalité du mariage homosexuel, outre-Atlantique. Entre le marteau et l'enclume, Orson Scott Card, romancier qui compte parmi les membres du Conseil d'administration d'une association militant contre le mariage homosexuel, la National Organization for Marriage.

 

Or, pour ses prises de position très tranchées, ce dernier s'est littéralement retrouvé écartelé entre les fans... de Superman, les opposants au mariage homo, l'éditeur DC Comics, la société chargée de la réalisation du film Ender's Game et ses propres jugements. Mais pourquoi Superman et DC Comics ? Parce que Card devait se charger du scénario d'un épisode numérique exclusif de l'homme à la cape rouge et au collant bleu. 

 

Au point que DC Comics ait dû prendre la parole pour assurer que Superman, dans sa version scénarisée par Card, ne véhiculerait pas du tout d'idées contre le mariage gay. « En tant qu'éditeur de contenus, nous défendons particulièrement la liberté d'expression, et par ailleurs les opinions personnelles restent ce qu'elles sont - des opinions personnelles - et ne représentent en rien celles de la société elle-même », expliquait un porte-parole en février dernier. 

 

 

  Je pense que nous savons tous que nous avons tous gagné.

Que l'humanité a gagné. Et je trouve que c'est la fin de cette affaire

 

 

C'est là que l'on en vient à l'intervention de Harrison Ford. « Je pense qu'aucune des préoccupations de M. Card concernant les questions liées au mariage gay ne fait partie des thématiques de ce film », a tenu à préciser l'ancien Yan Solo. « Il a écrit un livre dont je pense qu'il a une vraie valeur, qui nous concerne tous, et nous parle de notre responsabilité morale. Je considère que ses positions en dehors de ce dont nous parlons dans le film ne sont pas un problème pour moi, et surtout, un sujet sur lequel je n'ai absolument aucune opinion. »

 

Pour mémoire, on doit à Scott Card de petites déclarations aussi jubilatoires que : « Pour la gauche il s'agit de donner le pouvoir d'introduire des valeurs antireligieuses dans les esprits de nos enfants », ou encore le fait que l'homosexualité soit « un dysfonctionnement de la reproduction ». De quoi faire rêver. En outre, l'écrivain avait toujours refusé d'intervenir dans la polémique, jusqu'à ce que la Cour suprême des États-Unis n'ait invalidé une loi fédérale définissant le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme. 

 

Card se retrouvait donc contraint de reconnaître que son combat était désormais nul et non avenu, tout en réclamant que les défenseurs du mariage gay « fassent preuve de tolérance envers ceux qui étaient en désaccord avec eux, quand la question était encore discutée ». Il soulignait également, début juillet, que s'en prendre à son roman est une bêtise. « La stratégie Ender se déroule à plus d'un siècle dans le futur et n'a rien à voir avec des questions politiques actuelles, qui n'existaient pas quand le livre a été rédigé en 1984. »

 

Une remarque que l'on retrouve maintenant dans la bouche de Ford, conscient lui aussi de l'intérêt de défendre le film contre son créateur, pour lui assurer le succès commercial attendu  « J'ai pris connaissance de ses déclarations lorsqu'il a reconnu que la question du mariage homosexuel est un combat qu'il a perdu, et qu'il admet avoir perdu. Je pense que nous savons tous que nous avons tous gagné. Que l'humanité a gagné. Et je trouve que c'est la fin de cette affaire », entérine Ford. 

 

Autrement dit : rien de sensible dans Ender's GAYme... Le tout est à retrouver dans cette vidéo.

 

 

Et pour rester dans la promotion du film, voici une nouvelle campagne de communication, sponsorisée par le commandant Ford :