Hélène Cixous désignée lauréate du Prix de la langue française 2014

Julien Helmlinger - 14.10.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Hélène Cixous - Prix de la langue française 2014 - Récompense littéraire


Ce mardi, comme le rapporte l'AFP, a été décerné le Prix de la langue française à l'universitaire, essayiste, dramaturge et poétesse Hélène Cixous, né à Oran en Algérie. Depuis près de 30 ans, ces lauriers célèbrent une personnalité littéraire, artistique ou scientifique dont l'oeuvre aura contribué à illustrer qualité et beauté de la langue de Molière.

 

 

Crédits : Editions Galilée (par Léa Crespi) 

 

 

La récompense, dotée de 10.000 €, a été créée en 1986 par la ville de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, avec un jury composé d'académiciens français, lauréats du Goncourt, écrivains et autres journalistes, parmi lesquels Tahar Ben Jelloun, Hélène Carrère d'Encausse, Bernard Pivot ou encore Laure Adler.

 

À l'occasion de l'édition 2014, le jury a couronné l'écrivaine Hélène Cixous, née en 1937, qui est l'auteure d'une soixantaine d'oeuvres parmi lesquelles de la fiction, mais aussi des essais et pièces de théâtres dont certaines mises en scène par le Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine ou par Daniel Mesguisch.

 

Hélène Cixous est également connue pour ses engagements, et notamment féministes, comme sa participation en 1974 à la création du Centre d'études féminines (aujourd'hui Centre d'études féminines et études de genre) à l'Université de Paris VIII.

 

Dans les années 1950, avec le philosophe Michel Foucault, l'écrivaine a participé à la fondation du Groupe d'information sur les prisons, mobilisation d'intellectuels pour donner la parole aux détenus. Elle a par ailleurs travaillé avec son ami Jacques Derrida dans le cadre du Collège international de philosophie.

 

Son dernier livre, publié cette année aux éditions Galilée, Homère est morte, fait revivre sa mère, ancienne sage-femme, en s'inspirant de ses cahiers. Les lauriers lui seront officiellement remis à l'occasion de la 33ème Foire du Livre de Brive, qui se tiendra du 7 au 9 novembre prochains. Elle succède à l'écrivain et journaliste Jean Rolin.