Houellebecq, actor in fabula

Clément Solym - 24.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - houellebecq - fiction - politique


Il ne lui suffisait pas d'obtenir des Goncourt inattendus, ni de pousser la chansonnette. Michel Houellebecq voulait de la gloire, de la vraie, de celles que l'on n'obtient que devant une caméra. Eh bien qu'à cela ne tienne, s'il a faim, qu'on lui donne de la brioche.

Et en l'occurrence, la brioche sera une fiction qui est tournée pour Canal+, L’affaire Gordji, histoire d’une cohabitation.

Guillaume Nicloux est derrière la caméra et devant, quelques noms bien connus, comme Thierry Lhermitte, incarnant Jacques Chirac, André Marcon, pour camper Charles Pasqua, ou encore Jacques Spiesser en Balladur.

Le titre phare, celui de François Mitterrand, sera incarné par Michel Duchaussoy.

Pour sa part, le petit Michel, lui, incarnera un membre de la Direction de la Surveillance du Territoire, pas très commode. Le communiqué n'en dévoile pas plus sur la date de diffusion du téléfilm. (via Ecran large)

Selon l'agence RelaxNews, le film, une fiction politique, « romancera l'histoire de l'iranien Wahid Gordji, attaché à l'ambassade d'Iran à Paris à la fin des années 1980 ».
Soupçonné d'être à l'origine d'une série d'attentats parisiens en 1986, ce dernier refuse de se rendre au juge Gilles Boulouque et reste caché dans l'ambassade iranienne. Wahid Gordji va alors servir de monnaie d'échange à Jacques Chirac et Charles Pasqua, alors Premier ministre et ministre de l'Intérieur, pour libérer des otages français en Iran. (voir MyBoox)
Eh bien, bon tournage !