Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Hubert Mingarelli lauréat du Prix Louis Guilloux 2014

Cécile Mazin - 01.04.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Louis Guilloux - Saint-Brieuc - L'homme qui avait soif


Le lauréat du Prix Louis Guilloux 2014 est Hubert Mingarelli, pour L'homme qui avait soif (Stock), ouvrage faisant écho à l'œuvre engagée et militante de l'auteur briochin. À travers ce choix, le jury d'auteurs présidé par le poète Yvon Le Men, a couronné « l'auteur d'un très beau roman, mais également d'une formidable œuvre ». Ce prix, doté de 10.000 euros par le Conseil Général des Côtes-d'Armor, lui sera remis le 11 avril 2014 à Saint-Brieuc.

 

 

 

 

 

Créé en 1983 par le Conseil général des Côtes-d'Armor, le prix Louis Guilloux rend hommage à l'écrivain originaire de Saint-Brieuc, décédé en 1980. Il récompense un auteur dont le roman, ou le récit en langue française, est paru l'année précédant la remise du prix ou lors de la rentrée littéraire de janvier. Veillant à être en accord avec les idéaux de l'auteur, le prix Louis Guilloux valorise des récits ouvrant la voie pour comprendre et appréhender la complexité du monde.

 

 L'homme qui avait soif, à retrouver en librairie

 

Japon, 1946, pendant l'occupation américaine.
Démobilisé depuis peu, Hisao revient de la montagne avec une soif obsédante et des rêves
qui le hantent. À bord du train qui doit le conduire vers la femme aimée, il commet une terrible erreur. Descendu pour boire, il voit le train repartir avec sa valise et l'œuf de jade qu'il a prévu d'offrir à Shigeko.
Alors qu'un suspens subtil mais intense invite le lecteur à suivre les péripéties d'Hisao courant après sa valise, se dessine la bataille de Peleliu où il a combattu aux côtés de Takeshi, jeune soldat troublant qui chante dans le noir. Et qui mourra à ses côtés.