Immortel, Pierre Benoit aura quand même son hommage

Clément Solym - 27.02.2012

Culture, Arts et Lettres - Expositions


Né en 1886 et mort 1962, l'auteur de L'Atlantide et de Koenigsmark, nommé académicien en 1931 au fauteuil n°6, est aujourd'hui quelque peu oublié. Mais, pour le cinquantenaire de la mort de Pierre Benoit, les hommages se multiplient.

 

Le Centre National du Livre organise le 5 mars prochain une soirée pour les cinquante ans de la mort de Pierre Benoit, hommages et témoignages à l'appui : Gérard de Cortanze, auteur d'une biographie de l'auteur et François Esménard, président des éditions Albin Michel, partageront souvenirs et anecdotes avec le public.

 

Pierre Benoit encapé en 32 (photo : Wikipédia)

 

 

Par ailleurs, le Salon du Livre ira aussi de sa propre célébration avec une exposition consacrée à l'Immortel. « Notre petite polémique » confiait Bertrand Morriset (voir notre actualitté) : Benoit est un de ces réac' florissants pendant l'entre-deux-guerres. Mais également un personnage fantasque : tous ces livres ont le même nombre de pages et ses héroïnes à l'érotisme débridé ont toutes des noms commençant par la lettre A.

 

Et un auteur dont un des romans (L'Atlantide) a été adapté à la fois par Feyder et Pabst au cinéma ne peut pas être totalement mauvais.