Impressions de Gauguin sur la peinture

Clément Solym - 21.07.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - gauguin - impressions - peinture


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. Aujourd'hui, Paul GAUGUIN (Paris, 1848 – Atuona (Îles Marquises), 1903). On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres.

Lettre autographe signée de Paul Gauguin adressée à Emile Bernard, datant de juin 1890, Le Pouldu.

Lettre illustrée d’un dessin original d’un vase anthropomorphe offert à la sœur de Bernard (Musée d’Orsay, Paris) dans laquelle Gauguin évoque les critiques sur la peinture de sa période à Pont-Aven, ses impressions sur la souscription menée par Monet pour l’Olympia de Manet ainsi que ses recherches sur la céramique : « Vous savez depuis longtemps, […], je cherche le caractère dans chaque matière. Or le caractère de la céramique de gris est le sentiment du grand feu, et cette figure calcinée dans cet enfer en exprime je crois assez fortement le caractère ». Gauguin exprime également son désir de quitter la France pour s’installer au Tonkin afin de retrouver l’inspiration : « Tout l’Orient, la grande pensée écrite en lettres d’or dans tout leur art, tout cela vaut la peine d’étudier, et il me semble que je me retremperai là-bas ».

Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)