Interdit de bibliothèque parce qu'il était noir, l'Amérique salue John Lewis

Cécile Mazin - 22.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - National Book Award - Alabama racisme bibliothèque - récompense livres USA


Membre du Congrès américain, le républicain John Lewis a reçu le prix du National Book 2016, à l’occasion de la 67e édition qui se déroulait à New York. L’occasion pour lui de rappeler l’importance cruciale des bibliothèques – mais également un événement douloureux de son adolescence, symbole de la discrimination.

 

John Lewis, et son livre, March

 

 

John Lewis a été salué à l’occasion de la publication de son troisième volume de mémoires, March, Book Three. Ce roman graphique raconte son implication dans la lutte pour les droits civiques des noirs aux États-Unis, dans les années 60. 

 

« J’ai eu un professeur merveilleux à l’école primaire qui m’a dit : «Lis, gamin, lis.» Et j’ai essayé de tout lire. J’aime les livres. Et je me souviens qu’en 1965, alors que j’avais 16 ans, certains de mes frères, sœurs et cousins, allaient à la bibliothèque pour essayer d’obtenir une carte pour emprunter des livres. Et on nous a répondu que la bibliothèque était réservée aux Blancs, pas ouverte aux gens de couleur. Recevoir ce prix est un trop grand honneur. Merci. »

 

 

John Lewis expliquait, en larmes, son enfance dans l’Alabama rural, où sa famille vivait dans une situation d’extrême pauvreté. Et les livres étaient particulièrement difficiles à trouver. Un discours chargé d’émotion, évidemment, et qui n’éclipsait pour autant pas les coauteurs de son livre, Lewis et Andrew Aydin (illustrations de Nate Powell).

 

Lewis, engagé dans la défense des droits civiques depuis toujours, avait comparé Donald Trump au gouverneur de l’Alabama, réputé pour son attitude ségrégationniste.

 

En revanche, cette intervention aurait presque passé sous silence la grande récompense, remise à Colson Whitehead, qui remporte le National Book Award pour The Underground Railroad.