La femme et la paix : "Effacer des frontières et créer un lien entre les peuples"

Cécile Mazin - 22.06.2015

Culture, Arts et Lettres - Expositions - UNESCO manuscrits


Du 29 juin au 3 juillet, l’UNESCO ouvrira la deuxième édition de l’Art pour la Paix, qui se tiendra au siège de l’ONG. Cet événement créé en 2014 à l’initiative de la Côte d’Ivoire, se déroule sous le Patronage de l’Unesco, est parrainé par Madame Dominique Ouattara, Présidente de La Fondation Children of Africa et Première Dame de la République de Côte d’Ivoire. 

 

 

Le thème de cette année est « La femme et la paix ». Il s’agit à travers des œuvres d’art de rendre hommage à la Femme et plus particulièrement à la femme dans les conflits armées. 

 

Selon diverses sources, les victimes des conflits armés d’aujourd’hui sont beaucoup plus souvent des civils que des soldats. Les femmes et les enfants en représentent la très grande majorité. Les femmes, en particulier, sont la cible de tactiques guerrières telles que les violences sexuelles, ayant pour but, entre autres, de terroriser les populations, briser les familles, etc. Ces violences, aux conséquences néfastes sur la femme, aussi bien pendant qu’après les conflits, affectent naturellement les communautés.

 

 

28 artistes contemporains des quatre coins du globe, sous la direction de Monsieur Fulgence Nimaba, nous offrirons une exposition du 29 juin au 3 juillet au siège de l’UNESCO 7 place de Fontenoy 75007 Paris, de plus 150 œuvres déclinées dans différentes disciplines dont la peinture, la sculpture, le dessin, etc. 

 

« L’art pour la paix permet aux artistes de faire partager des émotions, mais aussi d’effacer des frontières et créer un lien entre les peuples. L’art est un véritable outil culturel nécessaire et vital pour nos sociétés pour tarir les sources de l’obscurantisme et de l’intolérance. » 

 

C’est la raison pour laquelle La Journée du Manuscrit s’associe à cette manifestation culturelle. 

 

Plus d'informations