La plus grande initiative nationale de promotion de la lecture est de retour en Italie. Une édition inédite à l’épreuve du Covid-19, soutenue pour la première fois par le ministère de l’Éducation. 



 

Une formule bien rodée qui a déjà fait ses preuves


Il s’agit de l’initiative en faveur de la lecture la plus importante d’Italie. Il suffit de regarder les chiffres : en quatre éditions, plus d’un million de livres ont été donnés aux bibliothèques scolaires italiennes. 

Lancée en 2015 par l’AIE (Associazione Italiana Editori), elle a pour objectif de former des nouveaux lecteurs, avec une attention particulière aux plus jeunes, dans un pays où le taux de lecture est un des plus bas d’Europe (62 % selon les données 2019 AIE) et qui, pendant le confinement, ne s’est pas amélioré

La formule gagnante ? Mettre au centre le lecteur, en stimulant à la fois participation collective (tout le réseau professionnel de l’édition est impliqué, y compris les écoles) et initiative individuelle. Car ce sont les lecteurs eux-mêmes qui, pendant une semaine, du 21 au 29 novembre 2020, sont appelés à acheter un livre à donner aux bibliothèques dans une des librairies partenaires de l’initiative. 

Bien évidemment les écoles et les librairies souhaitant participer doivent s’inscrire sur le site www.ioleggoperche.it. Les éditeurs collaborent aussi à l’initiative en apportant un nombre de livres égal à la donation nationale totale (jusqu’à un maximum de 100 000 volumes). 
 

Crise du système scolaire et soutien des institutions 


Aux côtés des partenaires traditionnels — dont l’Association italienne des libraires (ALI), l’Association des bibliothèques italiennes (AIB), la Société italienne des auteurs et éditeurs (SIAE) — s’ajoutent cette année pour la première fois deux institutions : le ministère du Patrimoine et des Activités culturelles et le ministère de l’Éducation, qui collaborent, bien évidemment, avec le Centre pour le livre et la lecture.

Retardée d’environ un mois par rapport aux dates habituelles, cette édition inédite revêt en effet une importance particulière. D’après les mots du président de l’AIE et, depuis ce 17 septembre, vice-président de la Fédération des Éditeurs européens Ricardo Franco Levi, la manifestation constitue « un acte de responsabilité sociale et un signe concret de réponse aux besoins des élèves et des enseignants ». 

Et il est vrai que la signification sociale et civile de cette initiative devient encore plus forte dans la crise actuelle du système scolaire italien (les écoles ont rouvert le 14 septembre dernier, depuis la fermeture pour l’urgence sanitaire du 9 mars 2020). Pour mesurer l’ampleur des dégâts, il suffit de rappeler le montant de 236 millions d’euros alloué par le gouvernement pour la fourniture gratuite de manuels scolaires et d’appareils numériques aux élèves les moins favorisés.
 

En temps de covid-19, la résistance de la filière du livre italien


Des mesures anti-covid ont déjà été envisagées pour le bon déroulement de la manifestation : par exemple, l’indication sur la plateforme #ioleggoperché des librairies qui disposent de moyens d’achat à distance, afin d’éviter les situations d’encombrement dans les magasins pendant la semaine dédiée à l’achat des livres.

Enfin, à marquer la continuité avec les éditions précédentes, le plan de promotion de la lecture est encore une fois largement relayé par les médias et prévoit l’initiative « Libriamoci », désormais à sa septième édition. Des journées de lecture à l’école, qui se tiendront du 16 au 21 novembre, pour anticiper et annoncer les temps forts de #ioleggoperché. 

L’industrie du livre italienne reste donc debout, au moins spirituellement. Les institutions sont conscientes que le lecteur est le premier maillon de la relance d’un secteur mis financièrement à genoux depuis mars 2020. La richesse des manifestations organisées — dont la prochaine sera le festival “Insieme” à Rome du 1 au 4 octobre — ainsi que leur continuité malgré l’urgence sanitaire témoigne de cette résistance. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.