Jack Nicholson, une autobiographie par la folie

Nicolas Gary - 02.07.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Jack Nicholson - adaptations romans - Shining Stephen King


Le mois de juillet sera chaud chez Arte, avec un invité très spécial. Entre star absolue et looser splendide, l’acteur Jack Nicholson a développé un sourire carnassier qui envoûte les caméras. Ayant commencé avec la série Z, il s’est retrouvé dans de nombreux films inspirés de romans. Une soirée spéciale lui sera consacrée ce 21 juillet : envoyez le générique !


© Photo by Jack Robinson / Getty Images
 

On s’installe confortablement, et on prépare le pop-corn : dès 20h55 débute une soirée entièrement consacrée à Jack Nicholson, avec en premier lieu, Les sorcières d’Eastwick, film de Goerge Miller, réalisé en 1987. 

À la distribution, de grandes stars : Cher, Susan Sarandon et Michelle Pfeiffer, qui donneront la réplique à un Jack cabotin. Tiré du livre de John Updike, ces sorcières jouent d’effets spéciaux, dans une ambiance Desperate Housewives, bien avant l’heure. Et c’est d’ailleurs la liberté féminine qui est au cœur de cette production, devenue fétiche dans l’histoire du panthéon hollywoodien.
 

L’Amérique des années soixante-dix, époque d’aspirations confuses, mal affranchie des tabous religieux, de la morale et du sexe. À Eastwick, une petite ville de province, trois femmes divorcées, adeptes des pratiques occultes, trois sorcières, exercent sur les hommes et leurs concurrentes le pouvoir que leur confièrent et leur charme, et leur liberté, et leur perversité.
L’arrivée de Van Horne, incarnation du Malin, déclenchera une tragédie. Par son goût du pouvoir absolu, Jane, Alexandra et Sukie en appelleront aux forces maléfiques pour se débarrasser de Jenny, leur disciple devenue leur rivale et, donc, leur victime de prédilection.





Le livre est disponible chez Folio, dans une traduction de Maurice Rambaud. 

On ne s’arrêtera pas en si bon chemin : 22h50, c’est le documentaire d’Emmanuelle Nobécourt et Jeanne Burel (2018), qui s’intéresse au Dr. Jack et Mr. Nicholson.

Ses rôles les plus fameux font partie de la mémoire collective et flirtent presque tous avec la folie. Depuis Easy Rider en passant par Vol au-dessus d’un nid de coucou, ou encore l’écrivain meurtrier de Shining et l’hystérique psychopathe Joker de Batman… 
 


 
Nicholson voit dans ces rôles des archétypes de loosers, pas même des antihéros. Avare en interviews, il racontait tout de même que chacun reflète une part de sa propre personnalité. Et que l’ensemble de ces films composent « une œuvre secrète, une autobiographie ». 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.