Jacques Drillon a reçu le Prix Valery-Larbaud pour Cadence

Antoine Oury - 10.03.2020

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Valery Larbaud - Jacques Drillon - Cadence livre


Le Prix littéraire Valery-Larbaud a été remis, dans le cadre des « Grandes Rencontres », le 7 mars 2020, à l'écrivain Jacques Drillon pour Cadence, publié par les éditions Gallimard. Ce prix est décerné chaque année « à un écrivain ayant publié une œuvre qu'aurait aimé Valery Larbaud, ou dont l'esprit, le sens et la pensée rejoignent celle de Larbaud ».



Créé en 1967 par l'Association internationale des amis de Valery Larbaud et la Ville de Vichy, le Prix Valery-Larbaud a été décerné à Jacques Drillon pour son essai autobiographique, Cadence.

Le jury, présidé par Jean-Marie Laclavetine, réunissait Jean Blot, Georges-Emmanuel Clancier, Paule Constant, Laurence Cossé, Michel Déon de l’Académie française, Olivier Germain-Thomas, Christian Giudicelli, Roger Grenier, Marc Kopylov, Laurence Plazenet, Thierry Laget et Bertrand Visage.

Le résumé de l'éditeur pour Cadence :
 

« Jamais je n'ai voulu être un autre plus violemment que pendant mon enfance. Tout ce qui n'était pas moi me semblait désirable et supérieur, comme un malade jalouse l'infirmière qui, penchée sur lui, sent encore le savon du matin : les êtres, plus forts, plus heureux, mais aussi les objets, les animaux, les arbres, les lieux — et jusqu'à certaines heures, qui exerçaient sur moi une puissance que je leur enviais. J'aurais voulu être une rue, pour n'avoir pas à me déplacer, un cahier neuf, aux angles propres et carrés, un professeur qui savait tout, une fille, pour avoir des seins que j'aurais pu caresser jour et nuit. Au lieu de quoi je n'étais que moi-même, un petit garçon désertique et impatient. » Dans cette autobiographie légère, profonde, construite comme une cadence de concerto, libre et thématique, Jacques Drillon, tel un Antoine Doinel lecteur de Rousseau, se prend lui-même pour personnage, évoluant dans la province des années soixante.


Jacques Drillon succède à Anton Beraber, récompensé en 2019 pour La Grande Idée (Gallimard).

Jacques Drillon - Cadence - Gallimard - 9782072818608 - 23,50 €

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : biographies et...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782072818608

Cadence

de Jacques Drillon

" Jamais je n'ai voulu être un autre plus violemment que pendant mon enfance. Tout ce qui n'était pas moi me semblait désirable et supérieur, comme un malade jalouse l'infirmière qui, penchée sur lui, sent encore le savon du matin : les êtres, plus forts, plus heureux, mais aussi les objets, les animaux, les arbres, les lieux - et jusqu'à certaines heures, qui exerçaient sur moi une puissance que je leur enviais. J'aurais voulu être une rue, pour n'avoir pas à me déplacer, un cahier neuf, aux angles propres et carrés, un professeur qui savait tout, une fille, pour avoir des seins que j'aurais pu caresser jour et nuit. Au lieu de quoi je n'étais que moi-même, un petit garçon désertique et impatient. " Dans cette autobiographie légère, profonde, construite comme une cadence de concerto, libre et thématique, Jacques Drillon, tel un Antoine Doinel lecteur de Rousseau, se prend lui-même pour personnage, évoluant dans la province des années soixante. S'il ne s'interdit aucune digression, c'est

J'achète ce livre grand format à 23.50 €