James Bond en Turquie : un sacré Bazar

Clément Solym - 23.04.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Turquie - James Bond - culture


Partout où il passe, l'agent 007 fait des dégâts, plus ou moins importants. Or, dans le prochain film, ce sont plutôt des dégâts culturels que l'on constate, alors que les marchands du Grand Bazar de Turquie déplorent quelques scènes tournées pour les besoins du prochain film.

 

Plusieurs journées de tournage ont été nécessaires pour ces séquences, et la société de production de Skyfall, le titre du prochain Bond, assure avoir compensé les pertes financières des marchands physiques et ambulants, avec un dédommagement calqué sur les revenus quotidiens. Mais certains commerçants ont estimé que filmer dans ce centre historique posait quelques problèmes.

 

Les commerçants redoutaient en effet que l'on ne constate, après coup, des dommages sur les lieux, mais plus encore, que l'on brosse un tableau inique de la Turquie. Faire du pays l'ennemi de James Bond ne convient pas à tout le monde. De là, certains commerçants ont refusé que la devanture de leur magasin serve pour les différentes scènes.

 

 

 

En outre, la production a décoré le bazar pour lui donner un côté plus 'couleur locale', en mettant en scène de des produits qui ne sont habituellement pas vendus sur place. 

 

Et puis, il y eut cet incident, lorsqu'un cascadeur a perdu le contrôle de sa moto alors que l'on filmait une scène de poursuite. L'engin s'est retrouvé dans la devanture d'un magasin de 330 ans, qui avait été par le passé un haut lieu de la cour ottomane. 

 

Hassan Firat, président de l'association du Grand Bazar explique cependant que toutes les précautions ont été prises et les permissions demandées et légitimement accordées par le ministère de la Culture et du Tourisme. La municipalité d'Istanbul a également donné son aval pour le tournage. Une des raisons, est que « le film va générer des revenus incalculables pour notre pays en promouvant la Turquie », assure Hassan Firat. (via Hurriyet Daily News)

 

Michael G. Wilson, le producteur, a réuni une conférence de presse pour donner de nouvelles assurances de la qualité et du soin apportés au tournage. « Nous avons déjà tourné dans de multiples lieux culturels de différents pays. Nous accordons une grande importance à ne pas les endommager. »

 

Retrouver tout James Bond

 

 

Concernant le fameux bâtiment endommagé, il assure également que les informations sont erronées. Si l'on se rend sur place, on découvrira avec consternation que le fameux magasin… n'existe pas. Tout cela n'est que fiction, et illusion. Magie du cinéma.

 

Et magie des dollars…