James Silberman, l'éditeur favori de James Baldwin, est mort

Gariépy Raphaël - 11.08.2020

Culture, Arts et Lettres - - disparition James Silberman - Edition auteurs - James Baldwin roman


Le travail minutieux et les conseils d’un même éditeur ont contribué à faire décoller la carrière d’écrivains aussi variés que Muhammad Ali, Marilyn French, Chris Matthews ou encore Hunter S.Thompson. James Silberman avait 93 ans lorsqu’il s’est éteint ce 26 juillet dans sa résidence de Manhattan. 
 


L’année de ses 86 ans, après avoir subi un accident vasculaire cérébral, James Silberman continuait à travailler, publiant deux livres en 12 mois. C’était « un homme qui savait comment éditer un manuscrit, lire un manuscrit et publier un manuscrit », déclarait Elie Wiesel, un de ses auteurs de longue date, au Times en 1991. En mauvaise santé depuis quelques années, il est mort le 26 juillet dernier dans sa maison de Manhattan, a déclaré son fils, Michael, au New York Times.

Lors de sa longue carrière, l’éditeur a notamment noué des liens privilégiés avec James Baldwin. Les deux hommes ont commencé à entretenir une relation professionnelle après que le premier éditeur de l’écrivain, Alfred A. Knopf, a refusé son deuxième roman, La Chambre de Giovanni (1956, traduction Élisabeth Guinsbourg ed. Payot et Rivage), craignant que les personnages blancs homosexuels du livre provoquent l’hostilité de son public noir.

Silberman, homme blanc de son état, fraichement sorti d’Harvard, considérait qu’apprendre à connaître Baldwin et lire son travail était une véritable éducation. Pour l’élite libérale de l’époque, la condition de l’homme noir aux États-Unis restait floue. « La lecture de ses œuvres et sa connaissance de lui et de sa famille m’ont rendu tout cela beaucoup plus clair que n’importe quelle autre expérience », a déclaré l’éditeur. 

La relation de travail auteur-éditeur aurait été particulièrement fluide pour le second qui affirmait n’avoir pas grand-chose à retoucher aux textes de l'écrivain.e

 

Une longue carrière 


L’homme de lettres commence sa carrière en 1963 chez Random House. Bennett Cerf, cofondateur de la société, l’a plus tard nommé éditeur en chef avec une équipe qui comprenait des éditeurs renommés tels que Robert Loomis, Jason Epstein ou encore Joe Fox. À cette époque, il publie notamment le livre culte de Hunter. S Thompson, Hell’s Angels, (traduction Sylvie Durastanti, éd. Gallimard) en 1967.

Mais en 1975, Silberman quitte Random House, refusant de renvoyer Selma Shapiro, la vice-présidente de la société chargée de la publicité, avec qui il entretenait une relation amoureuse — qui s’est plus tard concrétisée par un mariage. Il a ensuite rapidement été embauché par Richard E. Snyder, alors président de Simon & Schuster, pour lancer sa propre maison, Summit Books.
Plus libre de ses choix, il publiera là bas de nombreux best-sellers comme Toilette pour femmes de Marilyn French (traduction Philippe Guilhon, Robert Laffont) en 1977, qui s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires, ou encore The Price of Power : Kissinger in the Nixon White House de Seymour M. Hersh en 1983. L’éditeur finira par perdre son emploi et deviendra un temps vice-président de Little, Brown & Co., jusqu’en 1998, puis se décidera à fonder une maison à son nom, la James H. Silberman Books.

Au début des années 70, il confessait son bonheur de travailler avec « beaucoup d’écrivains formidables - et d’éditer et de publier leurs livres ». Mais son souvenir le plus précieux serait le moment  ou lui et « Jimmy Baldwin » provoquèrent la panique de l’establishment américain avec la publication de La prochaine fois, le feu (traduction Michel Sciama, Gallimard). 

En plus de ses enfants et de sa femme, Silberman laisse derrière lui sa sœur, Dorothy Altman et quatre petits-enfants.

photo : crédit Silberman Family


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.