James y va Franco : Faulkner, McCarthy et Bukowski au cinéma

Antoine Oury - 30.08.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Child of God - James Franco - Cormac McCarthy


Le beau gosse James Franco, que l'on connaît surtout comme acteur dans l'Hexagone, entend visiblement donner un tournant à sa carrière, en l'emmenant de manière plus radicale vers la réalisation. Et l'américain ne choisit pas la voie la pus facile, en adaptant tout une série de classiques de la littérature nationale. Ainsi, les oeuvres de Faulkner et McCarthy devraient trouver une place en salles, sous sa direction.

 


 

 

 La première réalisation de James Franco remonte à 2005, avec la comédie dramatique The Ape, mais l'acteur semble bien vouloir donner une tout autre dimension à sa carrière. En tant que réalisateur, il a ainsi choisi d'adapter pas moins de 2 oeuvres de William Faulkner, ainsi que le Child of God de Cormac McCarthy.

 

Le premier film adapté d'une oeuvre de Faulkner, As I lay dying, sortira le 9 octobre 2013 en France, après un passage par la sélection Un certain regard de Cannes. Franco interprétera lui-même Darl Bundren dans cette épopée familiale pour enterrer la matriarche sur son lieu de naissance. 

 

 

 

 

Visiblement adepte de l'oeuvre de l'auteur, Franco planche également sur Le bruit et la fureur, pour une date de sortie encore indéterminée, tout comme le casting. Le défi est de taille, alors que As I lay dying n'a pas convaincu l'ensemble des critiques, certains lui reprochant l'utilisation moribonde du split screen (l'image à l'écran est découpée pour rendre le point de vue ou faire apparaître plusieurs personnages) pour rendre compte de l'éclatement des narrateurs dans le roman de Faulkner.

 

Qu'à cela ne tienne, le réalisateur vient de dévoiler la bande-annonce de sa nouvelle adaptation, pratiquement finalisée. Il s'est cette fois tourné vers Cormac McCarthy, et son roman L'enfant de Dieu (Child of God en VO). L'histoire d'un criminel nécrophile, dans le plus pur et dur style de l'auteur de La Route...

 

 

 

 

Zeroville, roman de Steve Erickson, bénéficiera aussi des faveurs de James Franco réalisateur, mais le film n'a pas trouvé de distributeur en dehors des États-Unis. N'oublions pas non plus l'adaptation cinématographique d'American Tabloïd, roman de James Ellroy, à propos duquel James Franco a confirmé ses vues en début d'année. 

 

Par ailleurs, Franco s'intéresse aux auteurs derrière les oeuvres, avec un biopic très attendu en préparation : celui de Charles Bukowski, qui sera incarné à l'écran par Tim Blake Nelson (O'Brother). Le réalisateur s'est déjà essayé au genre, avec The Broken Tower (2011), qui s'intéressait au poète américain Hart Crane, et Black Dog, Red Dog, un long-métrage consacré au poète Stephen Dobyns, réalisé avec des étudiants en cinéma.

 

Et il trouve encore le temps de lire ?