Jane Campion, présidente du Festival de Cannes 2014

Cécile Mazin - 22.04.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Jane Campion - Joëlle Losfeld - Janet Frame


Si Lambert Wilson espère rencontrer la présidente du Festival de Cannes cette année, Jane Campion fait avant tout figure d'OVNI. C'est la première fois qu'une réalisatrice - qui plus est néo-zélandaise - présidera le Festival. A 59 ans, la cinéaste a aussi une carrière de lauréate - Palme d'or en 1993, pour son film La leçon de piano - et là encore, ce fut une jolie première : une femme était récompensée pour son film.

 

 

 

 

Dans le même temps, les éditions Joëlle Losfeld nous rappellent qu'en 1990, c'est le livre de Janet Frame, Ma terre, mon île, qu'elle adapta, sous le titre Un ange à ma table. 

 

Le monde de Janet Frame ne fut pas que poésie et littérature. Née en 1924, elle est en proie au rejet de ses camarades en raison de son comportement et de son physique. Elle connaît très tôt l'asile psychiatrique où on lui administre, en huit ans, quelque deux cents électrochocs. L'écriture la sauve de la lobotomie : son médecin lui apprend de justesse qu'elle vient de remporter un prix pour une de ses nouvelles, publiée dans un journal néo-zélandais.

 

 

 

 

Le livre avait été publié une première fois en 1992, et une version intégrale, réunissant les trois tomes de cette autobiographie (collection Arcanes), et traduite par  Anne Damour, Dominique Mainard et Françoise Robert, a été ressortie en mars 2011.

 

L'occasion, avec les festivités de Cannes, de redécouvrir l'ouvrage ?