Jean-Claude Pirotte obtient le Goncourt de la Poésie 2012

Clément Solym - 04.12.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix littéraire - Goncourt de la poésie - Robert Sabatier


Le Goncourt de la Poésie, édition 2012, a été rebaptisé Robert Sabatier en l'honneur de l'écrivain et poète disparu au cours de l'été dernier. Et l'Académie Goncourt a annoncé que la récompense a été décernée ce mardi au Namurois Jean-Claude Pirotte, poète et peintre, pour la globalité de son oeuvre poétique.

 

 

Le lauréat 2012 est né à Namur, Belgique, en octobre 1939. Il a exercé en tant qu'avocat entre 1964 et 1975, avant d'être rayé du barreau tandis que lui fut reproché d'avoir tenté de faire évader un de ses clients. Délit qu'il a toujours nié avoir commis.

 

Condamné à 18 mois de prison, Jean-Claude Pirotte s'est enfui en France où il mena une vie de voyage jusqu'à prescription de sa peine en 1981. Il retourna finalement dans sa ville natale et put reprendre le cours normal de son existence.

 

Le Namurois a été l'auteur d'une cinquantaine de livres, parmi lesquels les récents : Un voyage en automneAbsent de BagdadPassage des ombresLe Promenoir magique et autres poèmes, ou encore Expédition nocturne autour de ma cave. Peintre, il a également illustré lui-même plusieurs de ses ouvrages.

 

Et à ce titre il fut plus d'une fois récompensé, via l'octroi notamment cette année du Grand prix de poésie de l'Académie française et du Prix Apollinaire en 2011, parmi d'autres lauriers comme ceux du Prix Marguerite Duras, du Rossel ou encore des Deux Magots.

 

Pas mal pour un homme qui se décrivait lui-même comme un écrivain du dimanche et un peintre du samedi...

 

 

Mise à Jour 5/12 : 

Evidemment, la ministre de la Culture y est allée de son petit mot de félicitations. Il sera peut-être intéressant d'en faire un recueil, dans quelques mois...

 

Le prix Goncourt de la poésie est attribué à Jean-Claude Pirotte pour l'ensemble de son œuvre, une œuvre protéiforme déjà couronnée de multiples prix parmi lesquels le Grand prix de poésie de l'Académie française en 2012 ou le Prix Apollinaire en 2011. Je félicite vivement cet auteur atypique et foisonnant qui nous vient de Belgique, ex avocat au parcours de vie mouvementé, dont les multiples visages de romancier, chroniqueur, éditeur, poète et même peintre, composent une personnalité forte et attachante. Il n'y a qu'à puiser parmi la cinquantaine de ses livres : « Un voyage en automne », « Absent de Bagdad », « Ange Vincent », aux éditions La Table ronde, ou « Expédition nocturne autour de ma cave » chez Stock. Chacun d'eux est un voyage, un de ses « Promenoirs magiques » dont il a le secret.