Jean Echenoz, auteur de Je m'en vais, rafle le 8e prix de la BnF

Orianne Vialo - 21.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Jean Echenoz prix BnF - prix BnF 2016 - Jean Echenoz lauréat BnF


Jean Echenoz, romancier français de 68 ans connu pour ses techniques d’écriture très singulières, a remporté hier le 8e prix de la Bibliothèque nationale de France (BnF) qui récompense l’ensemble de son œuvre. L’écrivain, adepte des figures de style, des jeux de mots et de l’ironie, a reçu son prix doté de 10.000 € lors du dîner de gala de la BnF, organisé pour profiter à l’enrichissement des collections, des mains de la ministre de la Culture Audrey Azoulay. 

 

 

 

Avec une carrière jalonnée de succès, Jean Echenoz peut désormais ajouter une corde supplémentaire à son arc. Le jury de cette 8e édition du prix de la Bibliothèque nationale de France était composé de l’ancien président de la BnF Bruno Racine, Laure Adler, Christine Albanel, Antonin Baudry, Frédéric Beigbeder, Jérôme Clément, Antoine, Compagnon, Cécile Guilbert, Jean-Claude Meyer et Elizabeth Quin, qui ont permis de récompenser l’auteur pour son style marqué par un choix lexical d’une précision quasi chirurgicale. 

 

Lauréat du prix Fénéon pour le Méridien de Greenwich en 1979, du prix Médicis en 1983 pour Cherokee et du prix Novembre en 1995 pour les Grandes Blondes, l’auteur a aussi remporté le Saint-Graal, à savoir le prix Goncourt de 1999 pour Je m’en vais, qui est sans conteste et de loin, son ouvrage le plus apprécié du public. 

 

La même année, ce même ouvrage lui a permis de faire partie de la sélection Meilleurs livres de l’année du magazine Lire. En 2006, Jean Echenoz a reçu le Grand prix de littérature Paul-Morand, avant de recevoir le prix des vendanges littéraires de Rivesaltes six ans après. En 2013, il est nommé ambassadeur interculturel de l’UNESCO et reçoit dans la foulée le prix Colombe blanche du Tesla Global Forum. 

 

Lui qui s’est toujours fait publier par les éditions de Minuit a également fait partie des finalistes du prix du Livre Inter de cette année, pour son ouvrage Envoyée spéciale, aux côtés de Tristan Garcia et de son ouvrage 7 (Gallimard, 2016), qui fut couronnée 42e lauréat du prix. Jean Echenoz faisait également partie de la sélection du prix Joseph Kessel 2016 et celle du prix du Roman des étudiants 2016, toujours pour Envoyée spéciale.

 

Paru en janvier dernier, ce dernier roman est d’ores et déjà salué par les critiques et plébiscité par le public. Condensé du style sobre et minimaliste de Jean Echenoz, Envoyée spéciale peut sans peine être considéré comme une parodie de roman d’espionnage.

 

Le prix de la BnF récompense depuis 2009 un auteur vivant de langue française, quelle que soit sa discipline, à condition qu’il ait publié dans les trois années précédentes. La récompense avait été attribuée à Michel Houellebecq en 2015.

 

D’après Jean-Claude Meyer, président du cercle de la BnF et mécène du prix, expliquait que l’auteur de La Possibilité d'une île « est sans doute le plus grand écrivain français contemporain, même s’il peint une réalité souvent glauque, ou peut-être en raison même de cela qui reflète bien notre époque, je suis heureux que le Prix de la BnF l’ait ainsi consacré ». 

 

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.