Jean Lambert-Wild à la direction du Théâtre de l'Union

Cécile Mazin - 03.07.2014

Culture, Arts et Lettres - Théatre - intermittents Avignon - directeur Limousin - Aurélie Filippetti théâtre


Alors que la crise des intermittents se poursuit, avec l'interruption, hier, de la répétition générale du Prince de Hombourg, qui amorcera le Festival d'Avignon, la ministre de la Culture poursuit les nominations. C'est ainsi qu'Aurélie Filippetti indique que Jean Lambert-Wild prendra la direction du Théâtre de l'Union, Centre dramatique national du Limousin.

 

 

#intermittents

charlotte henard, CC BY SA 2.0

 

 

La CGT appelle à la grève, mais ne souhaite pas que les spectacles ni les festivals ne soient pour autant annulés. C'est dans ce contexte qu'intervient la nomination du nouveau directeur. « Nous appelons les équipes techniques et artistiques engagées dans les spectacles à voter la grève. Par contre, nous sommes opposés aux blocages (…) Les blocages sont une façon de forcer la main aux artistes interprètes et techniciens au moment de se prononcer sur la grève. Ils sont porteurs d'une division profonde de nos professions… », assure le syndicat. 

 

Des actions ponctuelles sont alors prévues, pour Avignon, qui ressemblera peut-être à un gruyère artistique. Olivier Py, responsable de la manifestation assurait, avec un peu plus de retenue : « J'ai toujours pensé que cela irait à l'encontre de nos enjeux. Et nous discréditerait vis-à-vis de l'opinion publique. Sacrifier Avignon ne servirait à rien. » Cependant, le Festival d'Avignon ouvrira bien ses portes, ce soir, comme prévu.

 

Sur la nomination du nouveau président, voici le communiqué du ministère de la Culture.

 

Jean Lambert-Wild, metteur en scène, auteur, acteur, performer, scénographe dirige le Centre dramatique national de Caen depuis 2007. Il présente pour le Centre dramatique du Limousin un projet novateur et fédérateur, réunissant auprès de lui Marcel Bozonnet, Lucie Berelowitsch, David Gauchard et Nathalie Fillion en tant qu'« artistes-coopérateurs » aux esthétiques et aux parcours complémentaires.

 

En témoigne la multiplication des propositions de collaborations sur des projets innovants et des ambitions à partager avec le Festival des Francophonies en Limousin, l'Opéra ou le Pôle National des Arts du Cirque de Nexon, mais également des collaborations inédites avec le Frac Limousin ou l'université. En outre, le CDN ouvrira un espace de débat sur les perspectives et identités de la langue française, ainsi qu'un endroit dédié à la critique théâtrale.

 

Pour l'Académie, école supérieure professionnelle de Théâtre du Limousin, abritée au sein du CDN, Jean Lambert-Wild souhaite développer les coopérations pédagogiques en région et à l'international, proposer de nouvelles modalités d'insertion ainsi qu'un festival des écoles.

 

Attaché au territoire et à son histoire, il développera les capacités de production du théâtre en coopération avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux, il favorisera l'accueil des spectacles en séries, le dialogue entre les générations et la construction de la parité.

 

Il succédera le 1er janvier 2015 à Pierre Pradinas qui poursuivra son parcours artistique en compagnie.