Jean-Louis Comolli, Prix François Mauriac 2018

Antoine Oury - 24.09.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Jean-Louis Comolli livre - Prix François Mauriac - prix littéraires


L'écrivain Jean-Louis Comolli a été désigné lauréat du Prix François Mauriac pour l'année 2018, pour son livre Une terrasse en Algérie, publié par les éditions Verdier. Le prix lui sera remis le vendredi 5 octobre à Malagar, par Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, et Jean-Noël Jeanneney, président du jury.

 


Le jury du Prix François Mauriac retient l’ouvrage d’un écrivain de langue française dont la teneur, quel que soit le genre (roman, théâtre, poésie, essai, journalisme), manifeste un engagement de l’auteur dans son siècle, et qui est évocateur de la société de son temps. Le prix a été créé en 1985.

Le résumé de l'éditeur pour Une terrasse en Algérie :
 

La terrasse est celle d'un café, l'Excelsior, où nous nous retrouvions tous les soirs. Quinze ans, c'était notre âge. L'Algérie était encore colonie française mais la guerre, sous le pseu- donyme de " pacification ", entrait en scène, tuant et brûlant tout, à commencer par le rêve d'Albert Camus d'une union libre entre Algériens et Européens. La première action de masse du FLN a lieu le 25 août 1955 à Philippeville, où je suis né. La ville basse est envahie par les habitants des hauteurs, Arabes et Berbères, encadrés par quelques militants FLN et armés de faux, faucilles, pioches, haches ; rares sont les fusils. Plus de cent Européens sont tués. La répression, menée par le capitaine Aussaresses, est terrible : les mitrailleuses abattent sans juge ni procès des milliers de prisonniers dans le stade de la ville. Toutes choses que je n'ai apprises qu'après, après-coup. J'étais à la plage à Stora, 3 km de Philippeville. On ignorait qu'une guerre était naissante. La radio, le journal parlaient de rebelles. Mes copains pieds-noirs, les habitués de l'Excelsior, aveugles et sourds tout comme moi. On ne voulait pas savoir. Règne du déni. La mer à Stora était si belle, et les filles. On était dans l'ivresse de vivre, tant pis si tout était faux en Algérie coloniale.



Réalisateur, scénariste et écrivain, Jean-Louis Comolli est né à Philippeville (aujourd’hui Skikda) en Algérie. Étudiant en philosophie à la Sorbonne, il fréquente surtout la cinémathèque française, y rencontre notamment Jean Eustache, découvre l’amitié et le cinéma.

Journaliste aux Cahiers du cinéma, dont il est rédacteur en chef de 1966 à 1973, Jean-Louis Comolli se lance en parallèle dans la réalisation : fictions et documentaires, pour le cinéma et la télévision, son œuvre compte aujourd’hui plus d’une cinquantaine de films. Également comédien, il a joué sous la direction d’Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Michel Drach. Jean-Louis Comolli est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur le cinéma et le jazz.



Jean-Louis Comolli - Une terrasse en Algérie - Verdier - 9782864329619 - 14 €

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.

 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Verdier
Genre :
Total pages : 184
Traducteur :
ISBN : 9782864329619

Une terrasse en Algérie

de Jean-Louis Comolli(Auteur)

La terrasse est celle d'un café, l'Excelsior, où nous nous retrouvions tous les soirs. Quinze ans, c'était notre âge. L'Algérie était encore colonie française mais la guerre, sous le pseu- donyme de " pacification ", entrait en scène, tuant et brûlant tout, à commencer par le rêve d'Albert Camus d'une union libre entre Algériens et Européens. La première action de masse du FLN a lieu le 25 août 1955 à Philippeville, où je suis né. La ville basse est envahie par les habitants des hauteurs, Arabes et Berbères, encadrés

J'achète ce livre grand format à 14 €