Robert Johnson au croisement des cases dans Love in Vain

Antoine Oury - 02.06.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Jean-Michel Dupont - Mezzo - Love In Vain Glénat


Le 26e Prix des Libraires BD, décerné par les librairies des réseaux Canal BD et Album, a été remis hier à Jean-Michel Dupont et Mezzo pour leur album Love in Vain, centré sur le bluesman Robert Johnson. Un musicien méconnu, entouré d'une légende impliquant le diable et une cession d'âme à un carrefour, qui a influencé une bonne partie du rock blanc, Rolling Stones en tête.

 

Jean-Michel Dupont et Mezzo, 26e Prix des Libraires BD pour Love in Vain - Galerie Glénat

Jean-Michel Dupont et Mezzo, lauréats (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

Les deux auteurs, les éditeurs de chez Glénat, accompagnés par Jacques Glénat en personne, quelques libraires des deux réseaux et des admirateurs se sont retrouvés hier à la Galerie Glénat (3e) pour féliciter les lauréats. Ces derniers ont été élus face à 11 concurrents : tous les deux mois, les libraires ont choisi 2 titres pré-lauréats, avant le choix final.

 

Le Rapport de Brodeck, adaptation du roman de Philippe Claudel par Manu Larcenet (chez Dargaud), a reçu une mention spéciale, mais l'auteur ayant déjà reçu le Prix des Libraires BD, il ne pouvait prétendre à une nouvelle distinction.

 

Avec son format à l'italienne, sa voix off captivante, et un dessin puissant, Love in Vain a convaincu les libraires BD, et la presse est très positive vis-à-vis de l'album. Un des succès de l'année, sans aucun doute.

 

 

Pour ceux qui n'auraient jamais entendu Robert Johnson, « Sweet Home Chicago » sonnera malgré tout familier à leurs oreilles, puisque les Blues Brothers l'ont popularisé par la suite :

 

 

La version de « Love in Vain » des Rolling Stones, elle aussi, est particulièrement remarquable.

 


Pour approfondir

Editeur : Glénat
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 72
Traducteur :
ISBN : 9782344003398

Love in vain ; Robert Johnson 1911-1938

de Jean-Michel Dupont ; Mezzo

Né dans une plantation de coton au sud des Etats-Unis, Robert Leroy Johnson (1911-1938) est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands guitaristes de tous les temps. La légende veut qu'à un carrefour, il ait vendu son âme au diable pour hériter de sa virtuosité. Beau garçon, on lui prête également une réputation de coureur de jupons invétéré et d'écumeur de troquets notoire. Une vie de débauche qui le mènera, à l'âge de 27 ans, à une mort prématurée et voilée de mystère. Le premier d'une longue lignée d'artistes maudits partis trop jeunes. Durant sa courte carrière, Robert Johnson aura seulement laissé une trentaine de titres enregistrés et 3 photos. Mais sa vie, sa musique et sa mort en ont fait une légende pour plusieurs générations de bluesmen et de rockers. Découvrez son histoire...En grands amoureux du blues et de la musique du Delta, Jean-Michel Dupont, par son écriture subtile, et Mezzo, par son graphisme léché, signent un somptueux album comme une ode à la mémoire de ce père du blues qui a inspiré tant de grands musiciens comme Jimi Hendrix, Bob Dylan ou encore les Rolling Stones.

J'achète ce livre grand format à 19.50 €