Jean-Paul Kauffmann, prix Nomad's 2010 dédié aux récits de voyage

Clément Solym - 19.03.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Jean - Paul - Kauffman


La 4e édition du prix Nomad's du récit de voyage a distingué Jean-Paul Kauffmann, l'auteur de Courlande (Fayard). Il devance Olivier Rolin qui concourait avec Bakou, derniers jours.

Jean-Paul Kauffmann a donc perçu 4 000 euros et un crédit de 1 000 euros valable 1 année au restaurant Le Nomad’s, situé rue du Marché-Saint-Honoré à Paris. Cette (très agréable) soirée couronne un récit en française consacré au voyage et s'est poursuivie en musique avec un Gérard Holtz à la guitare (accompagné de deux musiciens) au top de leur forme, avec des reprises de tubes de rock imparables !

Promis, hier soir, ça a dansé !

La composition du jury était la suivante : François Armanet (Nouvel Observateur), Isabelle Bourgeois (Avantages), Jean-Christophe Buisson (Figaro Magazine), Jean-Luc Coatalem (Géo), Nathalie Crom (Télérama), Valérie de Givry (Air France Magazine), Christophe Ono-Dit-Biot (Le Point), Jacques Pradel (Europe 1), Isabelle Spaak (VSD), François Vey (Le Parisien), Fanny de Joussineau (Le Nomad’s), sous la tutelle de Benoît Moriceau (restaurant Le Nomad’s).

Le récit de Jean-Paul Kauffman se déroule dans une contrée de Lettonie occupée par les Soviétiques, à la diversité ethnique et aux paysages exotiques. Le lauréat a été journaliste à l'AFP puis grand reporter. Capturé à Beyrouth en 1985 avec Michel Seurat, il devient écrivain en 1997 et écrit La chambre noire de Longwood (La Table ronde), récompensé par le prix Fémina essai. Sa captivité est évoquée dans La Maison du retour (Nil édition). Jean-Paul Kauffman avait reçu le prix de la Langue française pour l'ensemble de son oeuvre l'an passé.