Jérôme Ferrari remporte le Goncourt avec un Sermon

Clément Solym - 07.11.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Jérôme Ferrari - Le Sermon sur la chute de Rome - Prix Goncourt 2012


Le Sermon sur la chute de Rome, sixième roman de l'écrivain français Jérôme Ferrari, a reçu aujourd'hui le Prix Goncourt, au cours de la traditionnelle cérémonie automnale au restaurant Drouant. L'écrivain était jugé favori pour le prix, surtout depuis la remise du Fémina à Patrick Deville. Le Sermon sur la chute de Rome devient le 2e Goncourt d'Actes Sud.

 

 

Reprenant les considérations de Saint-Augustin contemplant la chute de Rome sous les coups des Barbares, Jérôme Ferrari suit dans Le sermon sur la chute de Rome les aléas de Mathieu et Libero, jeunes tenanciers d'un bistrot en Corse. Sur fond de déclin moral et économique, l'auteur utilise sa propre expérience dans ce roman assez court.

 

Jérôme Ferrari, s'il est né à Paris en 1968, a en effet longtemps enseigné au lycée Fesch d'Ajaccio, tout en exerçant des activités de traducteur. Son premier roman, Aleph Zéro, a logiquement été publié par une maison d'édition corse, Albiana, en 2002.

 

Si Patrick Deville semblait plus ou moins éliminé d'office après avoir été lauréat du Prix Fémina, (voir notre actualitté), il n'est pourtant pas passé loin d'un doublé pour Peste & Choléra (Seuil), puisqu'une seule voix le séparait de Jérôme Ferrari, qui l'emporte donc avec 5 voix au total. Actuellement enseignant à Abu Dhabi, l'auteur a effectué les milliers de kilomètres qui le séparent de la France cette nuit, en avion.

 

Et pour cause : deuxième Goncourt de l'histoire d'Actes Sud, Le Sermon sur la chute de Rome voit sa promotion relancée après une bonne couverture presse dès la fin de l'été. D'après Gfk, un Goncourt se vend entre 250.000 et 300.000 exemplaires : pour les fêtes, les lecteurs préféreront-ils un Sermon à la messe de minuit ?

 

Cette récompense confirme la bonne rentrée d'Actes Sud, puisque la Rue des voleurs de Mathias Enard a remporté quant à lui le prix d'Orient la semaine dernière. (voir notre actualitté)