Jeunes talents : la café vous est offert à Montreuil, mais faut payer

Clément Solym - 25.10.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon du livre de Montreuil - Presse - jeunesse


Comme prévu, le Salon du livre et de la presse Jeunesse de Montreuil a fini par donner quelques explications au sujet des Pass Jeunes Talents. Comme nous le signalions ce matin, l'initiative a fait du bruit dans le milieu, en proposant au « aux étudiants en École d'art et jeunes illustrateurs diplômés depuis 3 ans maximum » de payer au choix 10 ou 30 € pour présenter leurs réalisations à des éditeurs et directeurs artistiques présents sur le Salon. (voir notre actualitté)

Avant de vous présenter la réponse, détaillée par nos soins, il faut se souvenir que pour l'édition 2011, le Salon a décidé de faire cavalier seul, en se séparant de la société Reed Expo - plus connue peut-être pour être coorganisateur du Salon du livre de Paris. De quoi faire des économies, en décidant d'embaucher une personne pour mener à bien la commercialisation du Salon de Montreuil, expliquaient les organisateurs. Et d'ajouter : « La difficulté est actuellement partout, et c'est probablement l'année où la crise est la plus ressentie. Cette décision n'implique cependant pas que l'on ne retravaillera pas avec Reed Expo, mais plutôt que nous internalisons cette mission de commercialisation que le groupe assurait. » (voir notre actualitté)

La réponse qui suit a été diffusée sur la page Facebook du Salon. Les éléments en gras relèvent de nos commentaires sur la situation.
 


Quelques précisions concernant le nouveau « pass jeune talent » Les rencontres entre illustrateurs et directeurs artistiques ont été imaginées pour profiter de la présence sur le Salon de très nombreux directeurs artistiques et d'illustrateurs encore plus nombreux. Organiser ces rencontres n'est pas chose facile : l'espace est contraint, le temps également, sans parler des moyens financiers

Dans ce cas, pourquoi garder cette formule et ces dates pour le salon du livre de la jeunesse ? Encore pire : pourquoi rester dans ce centre d'exposition mal chauffé, peu accueillant, et d'année en année trop exigü ? Faire quelque chose de plus grand avec une augmentation sensible du prix d'entrée n'aurait pas été contre nature.

Aucun organisme public ou privé n'a pour mission de soutenir cette initiative, qui n'est pas un forum pour l'emploi, mais un lieu de rencontre entre professionnels

Non, mais il est acquis que lorsque des salons se font, comme prochainement Quai des Bulles à Saint Malo, les auteurs et les éditeurs sont disponibles pour se rencontrer. Il suffit d'en faire la demande à un stand. Dans le pire des cas, c'est un refus. Cerise sur le gâteau, le café est offert dans 100 % des cas. C'est un peu dans les usages en quelque sorte, mais ces usages sont une réalité depuis des dizaines et des dizaines d'années (de là à dire depuis que les salons de littérature existent, il n'y a qu'un pas qu'il faut refuser de franchir faute de ne pouvoir vérifier ce qui semble être une évidence).


On en arrive à se demander quelle est la prochaine étape? Faire une fellation aux organisateurs pour présenter son book ? La comparaison est peut-être (même sûrement) outrancière, mais pour le candidat qui souhaite exécuter ces démarches auprès des éditeurs, l'effet est exactement le même.

Si cette rencontre peut dans le meilleur des cas déboucher sur des engagements, des commandes, nous avons constaté qu'elle est surtout appréciée des jeunes illustrateurs pour les conseils reçus des directeurs artistiques. D'où l'idée de mieux recevoir ces jeunes, tenter d'être plus utile, plus précis dans les propositions qui leur sont faites, notamment pour ceux qui sont fraîchement diplômés. Le pass « jeune talent » répond à cet objectif. À tort ou à raison nous avons estimé nécessaire de mettre en place des services supplémentaires auxquels correspondent les frais de dossier contestés

Est-ce à dire que c'est l'organisateur du salon qui a un droit de regard sur les rendez-vous entre les illustrateurs et les personnes représentant les éditions ? Plus haut, il est écrit que cette opération n'est pas un forum pour l'emploi. À quoi vont servir exactement ces dossiers auprès des organisateurs ? Et d'une manière générale : de quoi je me mêle?  

Pour répondre aux critiques que nous avons reçues sur l'encombrement des rencontres, un accueil digne de ce nom dans un espace convivial sera proposé où chacun pourra patienter tranquillement, consulter des revues professionnelles et des publications, se voir offrir un café

Comme dans 100 % des salons que l'on peut fréquenter jusqu'à présent, mais pour le coup, c'était gratuit..

 


En contrepartie, une demande inscription ferme avec une participation aux frais de 10 € est demandée. Les sommes sont minimes

 Par rapport à quoi ? Cette décision a été prise par quelqu'un qui est payé à l'heure: un salarié. Sans vouloir être nécessairement désagréable avec le statut des salariés, il faut rappeler que le statut d'auteur c'est une autre planète. Le statut d'étudiant, c'est encore pire. Oui, les jeunes auteurs sont effectivement à 10 euros près.

leur nombre fait qu'elles rendent possibles les améliorations souhaitables

Bien sûr... et la marmotte, tout ça.. Et tout le monde d'applaudir d'une seule main.

Quant aux ateliers et workshop, ils ont été spécialement conçus dans l'intention de compléter la formation de jeunes illustrateurs, dans la suite des modules développés depuis l'an dernier dans d'autres domaines et qui s'apparentent à des formations professionnelles. En espérant que ces éléments vous permettront de voir dans quel esprit nous avons mis en place cette évolution, et restant à votre écoute, recevez, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.


Sur la page Facebook, on compte plus de 4000 personnes qui « aiment ». Donc potentiellement, des personnes qui lisent. Et les réactions ne manquent pas d'intérêt...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.