Joseph Ponthus reçoit le Prix Régine Deforges pour À la ligne

Antoine Oury - 03.04.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Regine Deforges - Joseph Ponthus livre - a la ligne livre


Déjà salué par le Grand Prix RTL - Lire 2019, le roman À la ligne de Joseph Ponthus vient de recevoir le Prix Régine Deforges. Porté conjointement par la Ville de Limoges et les enfants de l'auteure et co-présidents du jury, Camille Deforges-Pauvert, Léa Wiazemsky et Franck Spengler, le prix littéraire Régine Deforges récompense un premier roman écrit par un auteur francophone.



Joseph Ponthus est né en 1978. Après des études de littérature à Reims et de travail social à Nancy, il a exercé plus de dix ans comme éducateur spécialisé en banlieue parisienne où il a notamment dirigé et publié Nous... La Cité (Éditions Zones, 2012). Il vit et travaille désormais en Bretagne.

Le résumé de l'éditeur pour À la ligne :
 

À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. Il raconte l'histoire d'un narrateur lettré devenu ouvrier intérimaire qui doit embaucher dans les usines de poissons et les abattoirs de Bretagne. A la ligne est surtout un chant, une manière d'épopée. Par la magie d'une écriture simple et somptueuse, tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient ici une Odyssée avec un Ulysse qui combat des tonnes de bulots cyclopéens ou des, car — casses de bœufs promises à l'équarrissage. On est saisi d'emblée, à la lecture de cette prose scandée, de ces versets hypnotiques, par cette voix d'homme qui est capable de raconter avec une infinie précision les gestes du travail, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps épuisé. Mais il sait le faire, toujours, en multipliant les registres, tour à tour avec colère, humour, rage et amour.


Le prix a été remis ce mardi 2 avril, au restaurant Le Macéo, par le jury coprésidé par les trois enfants de l’auteur, Camille Deforges-Pauvert, Léa Wiazemsky et Franck Spengler, et composé de Julie Bonnie, Marina Carrère d’Encausse, Julien Cendres, Noëlle Châtelet, Grégoire Delacourt, David Foenkinos, Serge Joncour, Agnès Martin-Lugand, Daniel Picouly et Éric Portais. Le prix sera ensuite officiellement remis le vendredi 3 mai pendant Lire à Limoges. 
 
À cette occasion, seront commémorés les cinq ans de la disparition de Régine Deforges. La Ville de Limoges récompensera le lauréat et financera une campagne promotionnelle à l’échelle nationale. Pour cette 4e édition, 8 premiers romans étaient sélectionnés.

Lors de ses deux premières éditions du Prix Régine Deforges, le jury avait choisi de décerner le Prix à Astrid Manfredi pour son roman La Petite Barbare (Éditions Belfond) et à Élisa Shua Dusapin pour son livre Hiver à Sokcho (Éditions Zoé). L’an dernier, Mahir Guven était récompensé pour son roman Grand frère (Philippe Rey).

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.