Joy Harjo, lauréate du 23e poste de poète officielle des Etats-Unis

Maxim Simonienko - 19.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - joy harjo - poésie amérindienne - bibliothèque du congrès


La bibliothécaire du Congrès, Carla Hayden, a annoncé aujourd'hui la nomination de Joy Harjo en tant que 23e lauréate au poste de poète officielle des États-Unis pour l'année 2019-2020. Elle prendra ses fonctions à l'automne, le 19 septembre 2019, avec une lecture de son travail à l'auditorium Coolidge. Une première pour une poète amérindienne.
 
Joy Harjo (Library of Congress Life - domaine public)
 


 

« C'est un immense honneur d'être nommée poète officielle des États-Unis. Je partage cet honneur avec les ancêtres et les enseignants qui m'ont inspiré l'amour de la poésie, qui m'ont enseigné que les mots sont puissants et peuvent changer les choses lorsque la compréhension semble impossible, et comment le temps et l'intemporalité peuvent vivre ensemble dans un poème », a déclaré la lauréate.

« Je compte parmi ces ancêtres et ces enseignants du peuple des Muscogee Creek, les bibliothécaires qui nous ont ouvert tant de portes à tous, et les poètes originaux des nations tribales indigènes de ces terres, auxquels se sont joints divers peuples du monde entier pour façonner ce pays et sa poésie », ajoute-t-elle.

Joy Harjo succède à une longue lignée de poètes qui ont servi le pays à ce poste. Nous pouvons relever les noms de Juan Felipe Herrera, Charles Wright, Natasha Trethewey, Philip Levine, Billy Collins ou encore Stanley Kunitz.

D'après la bibliothécaire du Congrès, Carla Hayden, les poèmes de l'auteure amérindienne sont  « porteurs de rêves, de savoir et de sagesse » et son travail relierait puissamment les lecteurs « à la terre et au monde spirituel avec un lyrisme direct et inventif qui aide à réimaginer qui nous sommes ».
 

Une renommée déjà confirmée aux États-Unis


Joy Harjo est l'auteur de huit livres de poésie. Parmi les plus remarqués aux États-Unis, nous pouvons relever Conflict Resolution for Holy Beings, The Woman Who Fell From the Sky, qui a reçu le Oklahoma Book Arts Award et In Mad Love and War qui a reçu un American Book Award et le Delmore Schwartz Memorial Award.

En dehors de ses vers, l'auteure amérindienne est connue pour ses mémoires, Crazy Brave, qui a remporté le prix littéraire PEN Center USA en 2013. Joy Harjo a également exploré l'univers jeunesse en publiant The Good Luck Cat  et For a Girl Becoming.

La poète a enseigné à l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles) et était jusqu'à récemment professeure et titulaire d'une chaire d'excellence à l'Université du Tennessee, à Knoxville. Elle est retournée dans sa ville natale, Tulsa (Oklahoma) où elle détient une bourse d'artiste. En 2019, elle est élue chancelière de l'Académie des poètes américains. Son prochain recueil de poèmes, An American Sunrise, sera publié cet automne.
 

Lorsqu'elle pose sa plume, Joy Harjo est aussi musicienne. Elle joue du saxophone avec son groupe, le Arrow Dynamics Band, et auparavant avec Poetic Justice. Même dans ce domaine, ses performances ont été récompensées puisqu'en 2009, elle a remporté le Native American Music Award (NAMMY) de la meilleure artiste féminine de l'année.


via Library of Congress.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.