Jules Verne repart à la conquête de la Lune, avec Georges Melies

Clément Solym - 04.12.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Georges Meliès - Voyage dans la Lune - Jules Verne


Dans la série des rendez-vous que les cinéphiles bibliophages pourront difficilement manquer, à condition de trouver un MK2 non loin de leur domicile, il faut parler de la projection prochaine du Voyage extraordinaire. Ce documentaire sera projeté le 14 décembre prochain dans les cinémas du groupe et retrace l'épique création de Georges Meliès, inspirée du Voyage dans la Lune de Jules Verne. 

 

Le public abasourdi d'avance n'a pas oublié qu'une bobine restaurée et en couleur avait été projetée à Cannes. « Il ne faut pas s'y tromper: Le Voyage dans la lune, c'est la même chose que Star Wars dans les années 70 et Avatar aujourd'hui. En 1902, les gens n'avaient jamais vu des effets spéciaux comme ça » expliquait Serge Bromberg patron de Lobster Film, qui avait participé au projet de restauration.L'homme se targuait même qu'avoir « ramené le film d'entre les morts relève vraiment de la science-fiction »

 

Geroges Méliès, le prestidigitateur de formation, avait, en 1902, réalisé cette adaptation, dans un studio basé à Montreuil. Or, le bonhomme était né un 8 décembre - en 1861 - et on pourrait même voir apparaître un doodle pour l'occasion, histoire de marquer le coup. Et son film a depuis été classé au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO. 

 

A cette occasion, France 3 diffusera le 8 décembre un reportage entièrement consacré à Georges, entre 23h35 et 1h30. Et pour comble du marketing, un coffret et 48 films, avec 18 courts inédits, et accompagnés d'un ouvrage de 120 pages est d'ores et déjà disponible. Il est publié par Studio Canal et disponible pour 39,99 €. 

 

Serge Bromberg, à l'origine de la restauration et de toute cette entreprise de reconquête de l'imaginaire déployé par Meliès explique toutefois que l'homme n'avait jamais trouvé que son film fut un chef d'oeuvre.


« Ce qui en a fait la particularité, c'est le succès phénoménal qu'il a rencontré à l'époque. Au début du siècle, la Lune faisait rêver. Il faut imaginer qu'en 1902 les spectateurs qui allaient voir Le Voyage avaient lu Jules Verne (De la Terre à la Lune est publié en 1865) et peut-être vu l'opéra d'Offenbach (Le Voyage dans la Lune, 1875). La force de l'image de l'obus planté dans l'oeil de la Lune a aussi énormément contribué à son succès. »

 

 

Retrouver tout Jules Verne

 

Un 150e anniversaire fêté en grande pompe, où l'ensemble des oeuvres du réalisateur sera proposé. Une belle occasion de tout (re)découvrir.

 

Et pour le devancer, voilà la bande-annonce...