Justine Caizergues et Samuel Benchetrit, Prix de la Société Centrale Canine

Antoine Oury - 21.11.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Justine Caizergues livre - Samuel Benchetrit livre - Prix de la Société Centrale Canine


Chaque année, la Société Centrale Canine récompense les meilleures œuvres francophones mettant en exergue les relations entre l’Homme et le Chien. Justine Caizergues, 22 ans, originaire de Montpellier, a reçu le premier prix pour Une vue à deux, publié aux éditions Les Presses Littéraires.

 

 

 

La Société Centrale Canine (SCC) a remis, le jeudi 17 novembre, son 8e Prix littéraire à l’Hippodrome d’Auteuil, dans le cadre du Salon des Artistes Animaliers, de chasse et de la nature. L'ouvrage de Justine Caizergues a été élu à l’unanimité parmi une trentaine de livres concurrents. Le jury salue « ce roman à multiples facettes, une réflexion sur le handicap qui frappe sans frontière, un récit haletant ».

 

Le jury a attribué le 2e Prix de la Société Centrale Canine à l’écrivain et cinéaste Samuel Benchetrit pour Chien aux éditions Grasset. Il a été séduit par cet ouvrage déjanté, qui verra bientôt le jour en salle : le tournage de son adaptation cinématographique vient de débuter mi-octobre.

 

Pour cette 8e édition du Prix littéraire de la Société Centrale Canine, le jury était composé de 6 jurés : Anne-Marie Class (secrétaire général adjoint de la SCC), André Demontoy (docteur-vétérinaire), Christian Eymar-Dauphin (président de la SCC), Imré Horvath (historien et photographe), Roger Madec (auteur et sénateur de Paris) et Christine Vervaet (salariée de la SCC).

 

Les jurés du Prix Littéraire de la Société Centrale Canine ont attribué 5 Mentions spéciales :

 

  • Mention pour le meilleur ouvrage jeunesse : Mon chien est raciste d’Audren, aux éditions Albin Michel Jeunesse. Le jury a été captivé par sa drôlerie et son rythme sur un thème très sérieux.
  •  
  • Mention pour le meilleur ouvrage technique : Vivre en paix avec plusieurs chiens de Laetitia Calmard aux éditions Ouafmag
  •  
  • Mention pour le meilleur ouvrage cynotechnique : Le Chien truffier de Lou Parpaillon aux éditions Phénix d’Azur
  •  
  • Mention pour le meilleur ouvrage documentaire : Chiens et Chats dans la Préhistoire et l’Antiquité aux éditions du Cedarc
  •  
  • Mention pour la meilleure bande dessinée : Sparte : chien guide de Jack, Geg et Leusko, aux éditions Grrr... Art