Kamel Daoud, lauréat du prix mondial Cino Del Duca 2019

Maxim Simonienko - 07.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix Cino Del Duca - kamel daoud - institut de france


Dans le cadre de la cérémonie de remise des Grands prix des Fondations de l’Institut de France, le 5 juin 2019, le prix mondial Cino Del Duca 2019 a été remis à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud. 

Kamel Daoud (Claude Truong-Ngoc - CC BY-SA 3.0)


Le prix mondial Cino Del Duca est un prix français qui récompense chaque année  un auteur de langue française « dont l’œuvre constitue, sous forme scientifique ou littéraire, un message d’humanisme ».

Il tient son nom de Cino Del Duca, résistant, éditeur et patron de presse français, et a été créé par sa femme Simone Del Duca en 1969. Le lauréat remporte la somme de 200.000 €, la somme la plus élevée pour un prix littéraire après le prix Nobel de littérature.
 


Kamel Daoud est connu pour avoir été le rédacteur en chef du journal le Quotidien d'Oran pendant 8 ans, entre 1994 et 2002. Après avoir quitté son poste, il a continué à écrire des chroniques et des éditos pour différents journaux, dont Le Point et le New York Times.

L'écrivain alégérien s'est également imposé dans le milieu littéraire français grâce à son premier roman inspiré de L'étranger de Camus, Meursault, contre-enquête, édité par les éditions Actes Sud et récompensé par le prix Goncourt du premier roman. Plus récemment, son deuxième roman Zabor ou Les psaumes, a remporté le prix Méditerranée 2018. Son dernier ouvrage en date, Le peintre dévorant la femme, est paru chez Stock en octobre dernier.

La Fondation Simone et Cino Del Duca a été créée en 1975 et demeure aujourd'hui protégée par l’Institut de France depuis 2005. L'institution est reconnue en France et à l’étranger dans le domaine des arts, des lettres et des sciences grâce à ses subventions, ses prix et ses aides attribués sur proposition des académies de l’Institut de France.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones



Commentaires
ben oui "Agnostico", d'accord avec vous, ces critiques me consternent: j'ai beau chercher, la seule chose qu'on reproche à Daoud et Sansal est de parler au-delà des frontières, d'avoir du succès lui aussi, au delà des frontières, et d'oser faire cette auto-critique tellement nécessaire pour avancer. Rien de pire que l'entre-soi, c'est connu. Et tant que j'y suis, dans le dernier de Sansal, l'auteur renvoie dos-à-dos extrémisme religieux et le capitalisme forcené qui mène l'homme occidental à sa perte, et avec ça, on va dire que ces auteurs font du lèche-botte avec la France ?? Relisez donc "La traversée" de Mouloud Mammeri, il disait la même chose il y a plus de 30 ans. Visionnaires ces écrivains...Au passage, quand Mammeri avait écrit "La colline oublié", il avait déclenché un tollé général, il avait été insulté par les siens, "La colline emblématique " de Hend Saidi le raconte merveilleusement bien, ce sont des écrivains comme ceux-là que l'histoire retiendra....
Madame,

Il n’y a aucune comparaison à faire qui soit possible entre Mammeri et Kamel Daoud.

Sansal cependant lui a une œuvre riche et dans le passé n’a pas eu peur de mettre le FLN devant ses contradictions.

Le dernier livre de Sansal sorti juste après le Goncourt de Daoud est une hérésie littéraire.

Kamel Daoud n’est pas un intellectuel, cela n’implique que ma personne.

Il prône âprement la libération du corps de la femme avant même de défendre sa libération intellectuelle.

Il n’y a pas de limite liberté sans instruction ni culture ! Quand la tête est pleine le corps exulte de liberté sexuelle ou de vertus personnelle, le libre arbitre.

Ce que raconte monsieur Daoud c’est d’abord sa misère sexuel dans sa bourgade.

Nous vivons tous dans la frustration à des degrés moindres et avec un combat au quotidien pour déjouer les contraintes.

Sa chronique concernant Cologne résume son empressement voir même sa naïveté... même les allemands ont du s’excuser des fausses allégations.

Il a le droit de dire ce qu’il veut où il veut avec qui il veut en prenant le temps de developer un événement et sa contradiction.

Il fronde souvent pour plaire, nous étions il y a si peu des sauvages nous voilà héros.

Il manque de distance, entre sa propre vie et la condition générale.

Il nous veut apaisé avec notre passé ( la guerre d’Algérie) en oubliant qu’aucun travail d’histoire n’a été réellement fait. Comment avancer si notre histoire est galvaudée ?

Ses chroniques premières émanaient d’un zawali et fhal.

Maintenant c’est un pantin qui ramasse, qui plaît et qui exclus ceux qui ne sont pas d’accord avec lui ... et renforcer ainsi l’entre soi que vous récusez.

Sa literature est faible.

Son nom rester, ses écrits littéraire sûrement pas. A part pour quelques irréductibles qui pensent que passer à la télé de nos jours est gage de qualité.

Ni la France, ni aucun peuple autre pays ne pourra faire notre thérapie pour nous.

Lui se fait la sienne, tant mieux pour lui mais pas à nos dépends.

Si Mammeri l’a dit il y a 30 ans dites moi en quoi Daoud est visionnaire ?

Dans votre exemple réside la confirmation que Daoud a certes une intelligence celle de la récupération et de l’appropriation.

Mieux vaut un Daoud qu’un Merah.

Et nous attendons tous de lire dans ces temps tourmentés comment peut-on être aspiré par les islamistes et s’en sortir ... d’autres arguments que la lecture Robinson Crusoe. Cela serait merveilleux pour nos enfants mais encore pour le monde entier.
Je suis très heureuse pour vous, et je vous remercie pour votre engagement humaniste et féministe.
"Ce monde a acquis une épaisseur de vulgarité qui donne au mépris de l'homme spirituel la violence d'une passion" Baudelaire

Voila ce qui résume ce personnage, cette imposture intellectuelle et littéraire qui vous sert à exprimer les plus honteuses de vos opinions.

Le courage en Algérie ne s'appelle pas Daoud. Daoud l'opportuniste, Daoud l'horizontal qui a perdu son âme pour le sou.

Vous avez tous lu ses livres, et savez tous la faiblesse de ses écrits. Vous avez choppé le bon poulain. Tant mieux pour vous, tant mieux pour lui qui comme tout le monde le sait aime l'argent et les honneurs aux détriments de la literature et de l'honneur de son peuple. Nul est dupe. C'est le siècle des médiocres.
Malheureusement peu de gens ont votre lucidité. Les approches superficielles sont aveuglantes. Le jour où il cessera de développer les thèses qui l’ont rendu célèbre, il sera jeté comme d’autres dont l’authenticité et la sincérité ont faillit au profit de la cupidité et des projecteurs triomphants
Le déshonneur du tribut.
Moi ça m'amuse tous ces gens qui déblatèrent sur Sansal et Daoud. Les milliers de manifestants qui marchent tous les vendredis depuis 3 mois disent exactement ce que eux, seuls, écrivaient depuis plusieurs années. C'est celà que vous appelez la médiocrité?
Si les opinions sur la chose intellectuelle et les opinions vous amusent, cela me ravie. l'Écrivain écrit aux lecteurs l'obséquieux aux commentateurs.

Il y a eu Djaout, Mekbel, Sid Ahmed Semiane, Zaoui, et les supporters de nos clubs de foot qui scandent et se battent depuis des décennies à dire ce que votre chouchou raconte dur les plateaux, en s'adaptant à la situation !

Je le dis avec une prétention assumée d'une lectrice bonne ou pas bonne chevronnée, que ce monsieur n'est pas un intellectuel , c'est un chroniqueur délesté de toute épaisseur analytique et empli de lacunes philosophiques, et de géopolitique.

Alors oui ce produit monté en épingle a été effectivement créée pour des gens, qui ricane quand une opinion est dite sur une personne publique. Lisez le vous rirez moi.

Belle journée
Layla d'Alger: soit vous êtes un de ces fumeux "doubab" électronique, soit votre connaissance de la littérature de Kamel Daoud est nulle.Kamel Daoud, écrivez-vous, "un écrivain délesté de toute épaisseur analytique et empli de lacunes philosophiques et de géopolique" ? Une allégation dramatiquement, tragiquement gratuite. C'est ce mal si profond que Daoud exprime merveilleusement dans ses écrits: la haine de soi, la haine de la réussite, chez de nombreux algériens intoxiqués par un pseudo-nationalisme qui cache très mal un terrible désarroi, une indigence culturelle et un pathos identitaire effarant. Kamel Daoud connaît un succès mondial inouï; par-delà ce monde francophone dans lequel vos acolytes l'emprisonnent pour le réduire au fameux "hizb frança", avec tellement de maladresse et d'envie que lui en rigole. Vous n'êtes pas dans l'imposture, vous êtes dans la déconfiture intellectuelle la plus abjecte, que toute personne observant les principes éthiques et une élémentaire honnêteté intellectuelle abhorre.
Vous êtes un proche de monsieur Daoud ?

La déconfiture que vous citez se définie pour ma part par la baisse abyssale du niveau d'exigence de la chose intellectuelle et votre pseudo "ami" que vous voyez sourire des opinions qui ne vont pas dans son éloge a perdu beaucoup d'amis.

Kim Kardashian connait un succès mondial inouï.

Il n'était pas Hizb franssa, il lest devenu.

Monsieur libre à vous de lire du petit écrivain.

Merci juste de ne pas confondre un avis certes sévère ( celui de Layla) et médiocrité du genre jalousie, mouche électronique etc etc.

L'écrivain écrit aux lecteurs, l'opportuniste aux commentateurs.

Et votre ami est un beauf récupéré.

Désolé, il suffit de lire d'autres auteurs Algériens pour savoir la différence entre talent de marketer et talent d'écrire !!

Un chaouch.

Vive nos intello au combat silencieux ! et DIGNE
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.