Karine Tuil lauréate du Prix Landerneau des Lecteurs 2016

Victor De Sepausy - 05.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Karine Tuil - prix landerneau lecteurs - Philippe Claudel président


1170 libraires et 200 lecteurs, avec un président, Philippe Claudel, se sont retrouvés autour du livre de Karine Tuil, L’insouciance. L’ouvrage, publié chez Gallimard, devient le prix Landerneau des lecteurs 2016.

 

Les membres du jury © Christophe Meireis 

 

 

« Habituellement je refuse ce genre de sollicitation par manque de temps. Mais parce que c’est un prix de lecteurs et de libraires et parce que j’adore le concept des Espaces Culturels E.Leclerc,
j’ai accepté avec enthousiasme cette proposition. Associer les Espaces culturels à des hypermarchés permet de rendre accessible le livre à des gens qui n’iraient pas spécialement en librairie... ça me donne envie d’encourager ce genre d’initiative », explique Philippe Claudel, président du jury et membre de l’Académie Goncourt.

 

Écrivain et cinéaste, lauréat du prix Renaudot pour Les Âmes grises (Stock) il a présidé, aux côtés de Michel-Édouard Leclerc, les délibérations de ce premier Prix Landerneau des Lecteurs. 

 

 

 

Le livre de Karine Tuil, L’insouciance est par ailleurs présent sur de nombreuses autres listes de récompenses littéraires : le prix du Roman de l’Académie française, l’Interallié, le Prix du Style.

 

Lire un extrait de L’insouciance de Karine Tuil 

 

 

« Un roman qui s’affronte et se confronte au monde contemporain et à des problématiques qui nous touchent, nous inquiètent. Karine Tuil le fait avec un vrai talent de raconteuse d’histoires au sein d’un récit haletant qui emporte le lecteur », asssure Philippe Claudel.

 


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages : 528
Traducteur :
ISBN : 9782070146192

L'insouciance

de Karine Tuil

De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

J'achète ce livre grand format à 22 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €