Kevin Powers remporte le Grand Prix de Littérature Américaine 2019

Camille Cado - 12.11.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Kevin Powers Prix - Grand Prix de Littérature Américaine - L'Écho du temps Powers


Créé en 2015, le Grand Prix de Littérature Américaine récompense chaque année un roman américain traduit en français, paru depuis le 1er janvier de la même année, et se distinguant par ses qualités littéraires de premier plan. Il est décerné par un jury composé de trois critiques littéraires, trois éditeurs et trois libraires.



Cette année, le jury a décidé de récompensé Kevin Powers pour son deuxième roman, L'Écho du temps traduit par Carole d'Yvoire aux éditions Delcourt. 

Synopsis de L'Écho du temps par l'éditeur : 
 

Leur destin s’est scellé sur les ruines de la Plantation Beauvais, aux abords de Richmond, en Virginie, puis les flammes ont brouillé leurs traces. Nul n’a jamais su ainsi ce qui est arrivé à Emily Reid Levallois. A-t-elle péri en 1865 dans l’incendie criminel de la plantation qu’elle a peut-être provoqué pour se débarrasser d’un mari tyrannique ? Ou s’est-elle réinventée une vie ailleurs, comme le prétend la rumeur ? Rawls et Nurse, esclaves en fuite, ont-ils disparu dans les marais de Great Dismal ? Et le vieux George Seldom réussira-t-il, bien des années plus tard, à démêler l’énigme de ses origines, lui qui a été trouvé, enfant, avec un simple mot épinglé sur la poitrine : « Prenez soin de moi. Je vous appartiens maintenant » ?
De la guerre de Sécession à l’Amérique contemporaine, Kevin Powers fouille l’histoire violente et déchirée de son pays à travers les vies de ces personnages emblématiques du Sud, tout en explorant cette question qui hante depuis toujours le cœur des hommes : quelle empreinte laissons-nous sur terre ?
On retrouve toute l’intensité émotionnelle, le réalisme brut et la précision poétique qui ont valu tant de louanges à son premier roman, Yellow Birds. Envoûtant, L’Écho du temps confirme la singularité et le talent de Kevin Powers.


Les deux autres finalistes étaient Tommy Orange pour Ici n'est plus ici traduit par Stéphane Roques (Albin Michel) et Valeria Luiselli pour Archives des enfants perdus traduit par Nicolas Richard (L'Olivier).

L'année dernière, le Grand Prix de Littérature Américaine avait distingué Richard Powers pour L’Arbre Monde traduit par Serge Chauvin (Cherche-Midi).

Kevin Powers recevra le Grand prix de littérature américaine 2019, le 2 décembre prochain chez Joe Allen à Paris. Son premier romanYellow Birds traduit par Emmanuelle et Philippe Aronson (Stock) lui a déjà valu d'être finaliste du National Book Award et de remporter le Guardian First Book Award 2012. Traduit dans 23 pays, l'ouvrage est actuellement en train d'être adapté à l'écran par Alexandre Moors. 



Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.