L'espace SNCF du Salon du Livre, où le visiteur s'arrête

Antoine Oury - 30.01.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - SNCF - Salon du livre de Paris - espace polar


L'entreprise ferroviaire n'aurait manqué le Salon du Livre pour rien au monde, alors que sa présence à la Foire d'Angoulême et au Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand lui permet de maximiser sa crédibilité dans l'action culturelle. Avec un espace de 150 m², la SNCF, spécialiste du transport à grande vitesse, proposera paradoxalement une pause dans le tourbillon de la Porte de Versailles.

 

 

Stand SNCF à la Gare de l'Est

Crédit ActuaLitté

 

 

Ainsi que nous le précisions hier, 2013 marque donc le grand retour de la SNCF au Salon du livre de Paris. « C'est une montée en puissance pour le Salon qui souhaite accueillir le plus grand nombre possible de libraires. Ils disposeront d'une entrée spécifique. Nous voulons leur aménager un temps de rencontre qui est particulièrement important. C'est ce que le président du Syndicat des libraires a évoqué hier, en présentant ses voeux : nous devons favoriser l'échange, le partage. La SNCF va nous aider pour cela, d'autant que nous avons également négocié avec des hôtels pour diminuer plus encore les coûts pour ceux qui viendront au Salon », expliquait Bertrand Morrisset, commissaire général du Salon.

 

Forte de ses « Trains du polar » comme de sa récompense réservée au genre, la SNCF a acquis une expertise certaine dans le domaine, qu'elle entend bien faire fructifier pour son retour au Salon du Livre, d'où elle s'était écartée depuis 2009. « Le Prix SNCF du Polar récompense roman, BD et court-métrage. Nous sommes présents à Angoulême et Clermont-Ferrand, il était donc logique de retrouver une place au Salon du Livre », explique Sybille Beaupied, responsable du prix SNCF du Polar.

 

Outre la réduction que propose la SNCF aux amateurs comme aux professionnels sur les billets en direction de Paris (50 % en échange d'un code), selon un principe éprouvé par Angoulême et Clermont-Ferrand, l'espace polar a pour but « de faire profiter nos clients d'un partenariat important, avec un acteur considérable dans le monde du livre ». Dans lequel la SNCF elle-même est désormais reconnue : le dernier Fauve Polar SNCF, décerné à Simon Hureau pour Intrus à l'Étrange, lui a permis d'augmenter sensiblement ses ventes.

 

Toutes les heures, des animations du type énigme, quizz, instants gourmands, ou interprétation de standards du genre par un quatuor à cordes, ponctueront les visites de chacun, et, surtout, permettront de goûter à un peu de répit sur les 51.017 m² du Pavillon 1. La cohérence des actions de la SNCF dans le domaine polar sera assurée par la possibilité de visionner des courts-métrages sur tablette, ou encore de lire des bandes dessinées sur place.

 

Par ailleurs, de nombreux lots pourront être gagnés suite à une participation aux animations : du coffret de 13 nouvelles éditées avec Le Monde aux clés USB marque-page, les récompenses seront toutes liées à la lecture ou à l'écriture. « Nous souhaitons porter le concept du train, du stand en privilégiant l'animation sur le simple échange de logos » explique encore Sybille Beaupied. Ce qui devrait permettre de dépasser facilement les 5.000 festivaliers rassemblés en 4 jours sur l'espace SNCF du Festival d'Angoulême 2012.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.