L'académie Goncourt récompense Marie Gauthier, Caroline Lamarche et Yvon Le Men

Diane De Vanssay De Blavous - 07.05.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix Goncourt - Premier Roman goncourt - Goncourt poesie


En marge du célèbre prix Goncourt décerné en novembre à Nicolas Mathieu, l'académie éponyme a récompensé, ce mardi 7 mai, trois auteurs en décernant ses prix annexes : le Goncourt du premier roman, le Goncourt de la nouvelle et le Goncourt de la poésie.




Marie Gauthier reçoit ainsi le Goncourt du premier roman pour Court vêtue (Gallimard). Elle est la dixième romancière à recevoir ce prix, pour son roman publié en janvier 2019 qui relate la découverte par Félix, des premiers émois de l'adolescence. La romancière reçoit pour ce prix une dotation de 3800 €, annonce l'AFP.

Le résumé de l'éditeur pour Court vêtue :
 

Félix, quatorze ans, en apprentissage dans un bourg poussiéreux et écrasé de chaleur, est hébergé par son patron. Dans la maison du cantonnier habite aussi sa fille de seize ans Gilberte, dite Gil. Gil travaille à la supérette, s'occupe avec une certaine légèreté des repas et du ménage. Dans le temps qui lui reste, elle s'éclipse avec des hommes. Beaucoup d'hommes, souvent plus âgés qu'elle. Fasciné par la jeune fille, Félix vit dans l'attente d'un regard de Gil, d'un signe.


Caroline Lamarche a également été récompensée par le Goncourt de la nouvelle pour son recueil Nous sommes à la lisière (Gallimard) qui rassemble neuf courts textes centrés sur le lien entre l'homme et l'animal. Elle se voit elle aussi gratifiée d'une dotation de 3800 €.

Le résumé de l'éditeur pour Nous sommes à la lisière :
 

Nous sommes ici, dans ces neuf nouvelles, à la lisière de deux mondes, là où se croisent humains en déroute et animaux sauvages ou domestiques. Chacun, pour se sentir moins seul, a tenté de rejoindre l'autre, et l'on ne sait qui, de la bête ou de l'humain, est en quête de protection. C'est le cas du rat Horatio qu'un jeune homme paumé promène, mort, au bout de son bras en déclamant des vers; celui de Mensonge, le cheval qui emporte une fillette loin d'un monde adulte mensonger; celui de Rudi, l'écureuil qui dans un cimetière distrait de ses sombres pensées une mère endeuillée; celui de Lin, Clet, Clément, Sixte, Corneille et Cyprien, des fourmis victimes de jeunes vandales en balade; celui d'Ulysse, le hérisson sauvé par la narratrice, qui la sauve à son tour de l'ennui d'une soirée à la table de purs intellectuels; j'en passe. Toutes ces existences sont blessées ou menacées, mais libres à leur manière et sur le qui-vive, comme celle qui raconte leur histoire.


Yvon Le Men a, quant à lui, obtenu le Goncourt de la poésie pour l'ensemble de son œuvre (éditions Bruno Doucey). Parmi ces recueils, on trouve notamment En fin de droits (2014) ou encore Une île en terre (2015), premier opuscule d'une trilogie poétique achevée en 2018 avec Un cri fendu en mille. Il recevra, pour ce prix, une bourse de 6000 €.

Marie Gauthier - Court vêtue - Gallimard - 9782072777974 - 12,50 €
Caroline Lamarche - Nous sommes à la lisière - Gallimard - 9782072819292 - 16 €
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre :
Total pages : 104
Traducteur :
ISBN : 9782072777974

Court vêtue

de Marie Gauthier(Auteur)

Félix, quatorze ans, en apprentissage dans un bourg poussiéreux et écrasé de chaleur, est hébergé par son patron. Dans la maison du cantonnier habite aussi sa fille de seize ans Gilberte, dite Gil. Gil travaille à la supérette, s'occupe avec une certaine légèreté des repas et du ménage. Dans le temps qui lui reste, elle s'éclipse avec des hommes. Beaucoup d'hommes, souvent plus âgés qu'elle. Fasciné par la jeune fille, Félix vit dans l'attente d'un regard de Gil, d'un signe.

J'achète ce livre grand format à €