L'adaptation cinématographique de Fifty Shades of Grey sans Bret Easton Ellis

Clément Solym - 09.08.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Bret Easton Ellis - Adaptation cinématographique - Fifty Shades of Grey


Coup de théâtre à Hollywood dans le cadre de l'adaptation sur grand écran de Fifty Shades of Grey. Le studio Universal, qui prend en charge la production basée sur le best seller de E.L. James, a finalement décidé de rayer de sa liste des scénaristes le nom du pourtant renommé Bret Easton Ellis. Au grand dam des fans du romancier devenu culte avec le succès du dérangé American Psycho. De récents commentaires postés par l'écrivain sur Twitter sont jugés suffisamment hauts en couleur pour justifier, selon le studio, son exclusion du projet.

 

 

Le roman érotique, livre le plus vendu au Royaume Uni, met en scène la relation entretenue par la jeune femme Anastasia Steele et l'homme d'affaire Christian Grey, dont les rapports sont teintés de sado-masochisme.

 

Bret Easton Ellis écarté, restent en lice : Dan Fogelman, connu pour avoir travaillé avec Disney et Pixar ; Veena Sud rendue célèbre pour ses scénarios de la série noire télévisée The Killing ; Karen Croner qui a écrit Cars 2 ; et Kelly Marcel la productrice de la série télévisée Terra Nova.

 

La production du film est placée sous la supervision de l'équipe de The Social Network, Michael de Luca et Dana Brunetti. C'est la preuve que le studio hollywoodien, qui a tout de même dépensé 5 millions de dollars pour s'approprier les droits d'adaptation du best seller, compte bien faire de son film un véritable succès du box office.

 

Bret Easton Ellis avait pourtant témoigné de son réel intérêt pour l'adaptation de Fifty Shades of Grey, qualifiant notamment le sadique personnage masculin de Fifty Shades d'alter ego du Patrick Bateman d'American Psycho.

 

Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu. Débattant sur Twitter avec ses fans au sujet des interprêtes susceptibles de jouer le rôle du milliardaire sado-maso, Bret Easton Ellis a estimé inapproprié de donner le rôle à l'acteur Matt Bomer, pourtant favori mais gay, au seul prétexte que l'interprête de Christian Grey doit, selon l'écrivain, aimer les femmes. 

 

Accusé d'homophobie, le gaffeur s'est toutefois défendu, comme l'a relaté le Guardian : « Je ne discrimine pas l'acteur pour ses préférences sexuelles. Le film exige un acteur qui aime vraiment les femmes. [ ... ] Je pense que Matt Bomer est véritablement beau et qu'il est incroyablement bon acteur, mais je pense qu'il se distingue comme totalement gay depuis White Collar. »

 

Lorsqu'il a pris connaissance de son éviction de la liste des possibles scénaristes, Ellis a exprimé sa déception en ces termes : « C'est une déception majeure que de constater que j'ai d'une manière été retiré de la liste [ ... ] Je remercie les fans pour ces mois de soutien intense. Votre enthousiasme incroyable et vos suggestions judicieuses ont eu un sens pour moi. J'espère que E.L. James trouvera quelqu'un d'aussi passionné que je ne l'ai été par Fifty Shades of Grey. »