L'adaptation d'Artemis Fowl confirmée par Disney et Harvey Weinstein

Antoine Oury - 30.07.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Artemis Fowl - adaptation au cinéma - Disney


Le petit génie, sorte de trafiquant avant l'heure, aura finalement attiré l'attention des producteurs les plus puissants du cinéma moderne : les studios Disney et Harvey Weinstein ont fait part de leur alliance pour concocter une adaptation cinéma à la hauteur. Lourde tâche, puisque la série de 8 livres, rédigée par Eoin Olfer et qui s'est achevée en 2012, s'est venue à près de 21 millions d'exemplaires dans le monde, pour sa seule version papier.

 


Eoin Colfer

L'auteur irlandais Eoin Colfer, face à ses fans (Steffen Zahn, CC BY 2.0)

 

 

Dès la sortie du premier ouvrage, simplement titré Artemis Fowl, en 2001, la société de production Miramax avait été la première à réagir et à mettre la main sur les droits pour une potentielle adaptation. Le réalisateur Lawrence Guterman avait même été choisi pour porter à l'écran les aventures du génie criminel, et Eoin Colfer lui-même confirmait en 2003 le bouclage du scénario. Les livres ont été publiés et traduits en français par Jean-François Ménard et Jean Esch, chez Gallimard jeunesse.

 

Mais on connaît les problèmes financiers de la maison de production, qui avait finalement reporté le début du tournage à une date indéterminée. En 2008, le réalisateur irlandais Jim Sheridan (Au Nom du Père) révélait tout l'intérêt qu'il portait pour le projet, et son souhait de reprendre la main sur ce dernier.

 

À présent, il appartient à Disney et Weinstein de choisir qui sera le maître d'oeuvre de cette adaptation très attendue : dans un communiqué de presse, ils révèlent la reprise du projet, avec l'écriture d'un nouveau scénario par Michael Goldenberg, auteur de celui d'Harry Potter et l'Ordre du Phénix. À la production, on retrouvera Jane Rosenthal et  Robert DeNiro. Aucune date de sortie, ni nom de réalisateur n'a pour l'instant été dévoilé.

 

« J'ai l'impression que tout est cyclique, étant donné que c'est Bob DeNiro et Jane Rosenthal m'ont apporté le livre quand j'étais à Miramax ; quelques heures plus tard, je leur répondais que je voulais les droits... Ce projet est un peu spécial pour moi, dans la mesure où mes enfants adorent le livre... » a souligné Weinstein.

  

Une garantie de qualité ?

 

(via Galleycat)