L'année du Mexique en attente

Clément Solym - 18.02.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - florence - cassez - transfèrement


Florence Cassez ne sera jamais transférée en France. C’est ce que le gouvernement mexicain a réitéré hier, refusant d’appliquer la convention de Strasbourg sur le transfèrement dans leur pays d’origine des personnes condamnées à l’étranger.

La française de 36 ans, Florence Cassez, a été arrêtée au Mexique en 2005, accusée de complicité d’enlèvement, depuis elle n’a cessé de clamer son innocence. Après six ans de rétention, la délibération a confirmé la peine de 60 ans de prison pour la jeune femme.

L’affaire juridique tourne à l'incident diplomatique entre la France et le Mexique. Selon le Point, le ministère mexicain aurait plaidé le fait qu’ « accepter un transfèrement permettrait à un autre Etat de réduire voire d'annuler la peine que Florence Cassez purge pour des crimes commis au Mexique ».

Par ailleurs, on ne sait toujours pas ce qu’il adviendra des manifestations prévues pour l’année du Mexique en France. En effet, lundi dernier, alors que Nicolas Sarkozy prenait la décision, en accord avec Florence Cassez, de maintenir l’évènement.

Le gouvernement mexicain, de son côté, annonçait son retrait des manifestations. (notre actualitté)