Que celui qui n'a jamais vu le visage bleuté des Trois Brigands, les dents acérées des Maximonstres ou les oreilles pointues de Loulou cherche dans ses souvenirs d'enfance. La maison d'édition L'école des loisirs fête son 50e anniversaire, et le Salon du Livre de Paris propose une grande exposition qui revient sur la fabrication des oeuvres qui ont marqué l'histoire de la maison.

 


50 ans l'école des loisirs - Salon du Livre de Paris 2015

Le stand de L'école des loisirs au Salon du Livre de Paris

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 


Si l'exposition est au Salon du Livre de Paris, la fondation de L'école des loisirs a été déterminée par une visite à la Foire du Livre de Francfort, en 1963. Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmidt réalisent toutes les possibilités offertes par le livre jeunesse illustré, dans l'accès à la lecture et la découverte de l'imaginaire.

 

En une quinzaine d'années, la maison créée en 1965 structure ses collections, particulièrement tournées vers l'apprentissage de la lecture. (en découvrir plus sur Wikipédia) En 2013, Louis Delas a pris la direction de la maison avec Jean-Louis Fabre et créé Rue de Sèvres, consacré à la bande dessinée, et notamment aux adaptations des romans à succès de L'école des loisirs.

 

L'exposition du Salon du Livre est particulièrement orientée vers les titres iconiques de la maison : Loulou (Grégoire Solotareff), C'est moi le plus fort (Mario Ramos), Biboundé (Michel Gay), Blaise et le Kontrôleur de Kastatroffe (Claude Ponti), Le livre qui sent bon (Soledad Bravi)... Quelques-uns de ces personnages seront d'ailleurs au centre d'une collection Petit Bateau, en juin prochain.

 

Une partie de l'exposition s'intéresse également au processus derrière ces oeuvres cultes, avec un parcours de la fabrication d'un livre illustré par Yvan Pommaux. Un tableau, en fin d'exposition, permet aux enfants d'exprimer par le dessin ou l'écriture tout ce que leur imaginaire a emmagasiné, le temps de l'exposition...