medias

L'écrivain algérien Kamel Daoud remporte le Goncourt du Premier roman

Victor De Sepausy - 06.05.2015

Culture, Arts et Lettres - Goncourt - premier - roman


L'écrivain algérien Kamel Daoud a reçu mardi le Goncourt du Premier roman pour Meursault, contre-enquête (Actes Sud). Longtemps pressenti pour l'obtention du prix Goncourt, Kamel Daoud reçoit donc un beau lot de consolation, quelques mois après la révélation du jury qui lui avait alors préféré Pas pleurer de Lydie Salvayre.

 

 

 

C'est aussi l'occasion de rappeler que dans son pays, Kamel Daoud est fortement attaqué par les musulmans intégristes. L'imam salafiste Abdelfatah Hamadache était allé jusqu'à prononcer une fatwa contre l'écrivain en décembre 2014.

 

« Nous appelons le système algérien à le condamner à mort publiquement. Si la charia était appliquée en Algérie, le châtiment aurait été de le tuer », expliquait alors ce fanatique.(voir notre actualitté).

 

« Je ne suis pas l'homme d'un seul livre contrairement à ce qu'on croit parce que je pense que cela mène à deux maladies soit la vanité, soit une guerre de religion », a affirmé de son côté l'écrivain lors de la remise du prix ce mardi.

 

Ecrit en référence à l'œuvre la plus célèbre de Camus, L'Etranger, paru en 1942, le roman de Kamel Daoud offre au lecteur une ouverture vers l'Algérie contemporaine. 

 

Ont été également distingués mardi par l'académie Goncourt, Patrice Franceschi pour son recueil de nouvelles Première personne du singulier (Points) et le poète belge William Cliff pour l'ensemble de son oeuvre.

 

L'occasion également de célébrer les 80 printemps de Bernard Pivot, dignement.

 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.