L'écrivain Aurélien Bellanger désigné lauréat du Prix de Flore

Julien Helmlinger - 14.11.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix de Flore - Récompense littéraire - Aurélien Bellanger


Le lauréat remporte 6100 euros de dotation, les honneurs, mais surtout 365 verres de Pouilly-fuissé à consommer tout au long de l'année à venir. Ce jeudi 13 novembre, le jury du Prix de Flore a désigné dès le premier tour son gagnant en la personne d'Aurélien Bellanger, pour son roman L'Aménagement du territoire, publié chez Gallimard. Finaliste face à Frederika Amalia Finkelstein, Leïla Slimani et Franck Maubert, il a remporté 8 voix sur 12.

 

Son second livre évoque la construction d'une ligne de TGV, pour embarquer ses lecteurs dans une réflexion sur la répartition de l'espace entre les habitants d'un village français oublié par l'histoire. Ce projet ferroviaire va réveiller des luttes sociales locales entre ses promoteurs et détracteurs. Le lauréat succède ainsi à la romancière et journaliste de Grazia Monica Sabolo et son roman Tout cela n'a rien à voir avec moi.

 

Le premier livre de l'auteur avait reçu un bon accueil, lui valant d'ailleurs plusieurs sollicitations pour une adaptation cinématographique, mais aucune ne s'est concrétisée. « Ce n'est pas un livre facile à adapter, l'adaptation serait très chère, pour une histoire assez compliquée », expliquait-il à ActuaLitté.

 

 

 

 

À retrouver notamment chez Chapitre.com. Ci-dessous les premières pages du roman :

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.