L'édition jeunesse allemande envahit le marché taïwanais

Maxim Simonienko - 23.02.2019

Culture, Arts et Lettres - Expositions - foire du livre taipei - edition jeunesse allemagne - maison edition allemagne


La 27e édition de l’exposition internationale du livre de Taipei (TIBE) s'est terminée le 17 février 2019 après six journées animées. L’Allemagne était l’invitée d'honneur de cette nouvelle édition. Sous le pavillon « German Stories », on comptait pas moins de 14 maisons d’édition spécialisées dans la littérature jeunesse. 

(image d'illustration : Taipei - Domaine public)
 

Pour l'occasion, quatre d'entre elles ont réussi à sortir leur épingle du jeu en attirant les visiteurs grâce à leurs titres originaux et leur analyse du marché taïwanais du livre jeunesse.

Éditions Carlsen : 

Carlsen fait partie de l’une des plus grandes maisons d'éditions jeunesse en Allemagne. Elle a connu une excellente année à Taiwan. Parmi les 40 titres les plus vendus, on trouve la série de Margit Auer, School of Magical Animals, dont l’édition en chinois traditionnel vient d’être lancée par Weber Publications. Grâce à l’éditeur germanophone de cette maison, la traduction des ouvrages est beaucoup plus facile et rapide.

« Les titres uniques de tous types fonctionnent ici et comme environ 70% de notre liste sont des singles, ce marché nous convient parfaitement », a déclaré Sylvia Schuster, la responsable des droits étrangers des éditions Carlsen.

Outre le « contenu de qualité » et « très professionnel » des maisons taïwanaises, elle a également été  surprise par le nombre de rédacteurs de langue allemande. Cependant, toujours selon Mme Schuster, on constate que « ce marché, malgré la langue, la culture et l’histoire partagées, ce n’est pas du tout la même chose qu'en Chine. Il existe de grandes possibilités de vente de droits ici, même si le marché est plus petit. »

Thienemann-Esslinger : 

« Nous constatons aujourd’hui toute l’attention portée aux ventes de livres imprimées pour enfants qui continuent de croître, ce qui est bien sûr une excellente nouvelle pour l’ensemble du secteur », a déclaré la directrice des ventes internationales de Thienemann-Esslinger, Ivana Bernhard.

Elle vend des ouvrages allemands à l'étranger depuis plus de 20 ans. Elle a eu une légère frayeur lorsque, en 2012, en arrivant à Taïwan, elle s'est sentie submergée par les publicités autour des livres électroniques. Au final, le nombre de titres pour enfants sur le marché du livre taïwanais a augmenté d’au moins 10 % par an depuis 2016.

De plus, Taïwan est devenu un marché fleurissant pour les livres illustrés. « Nous avons vendu un grand nombre de livres illustrés ici. En fait, Weber Publications vient de traduire Eisbjörn de Lev Kaplan. Ceux que nous avons vendus vont très bien, et la qualité des livres illustrés est bien meilleure ici en raison de la sophistication du marché », a expliqué Mme Bernhard.

Contrairement aux éditions Carlsen, Ivana émet un défaut au marché taïwanais du livre. Selon elle, il serait plus difficile en raison des enfants qui lisent moins pour se concentrer sur les devoirs scolaires et de leur tendance à lire principalement pour réussir leurs examens. « Cela dit, Taïwan reste un marché important et en croissance pour Thienemann-Esslinger », a-t-elle ajouté.

Loewe Verlag :

Loewe Verlag est le cinquième éditeur allemand de livres de jeunesse. Il a fait son grand retour pour cette nouvelle édition après 10 ans d'absence.

« Nous avons contacté de nombreux petits éditeurs taïwanais pour la première fois l'année dernière et nous avons déjà vendu plus de 30 titres. Il est rafraîchissant de voir à quel point ces éditeurs sont ouverts d'esprit - et courageux - en essayant de nouvelles idées », a expliqué Ching-hui Chen, la responsable des droits à l'étranger de la maison.

Elle a récemment reçu une offre pour la trilogie best-seller de Karl Olsberg, centrée autour de l'intelligence artificielle (Boy in a White Room, Girl in a Strange Land, Boy in a Dead End).

Cependant, les éditeurs taïwanais ne recherchent pas seulement des best-sellers. Ils cherchent avant tout les « titres qui conviennent à leur programme d’édition et à leurs lecteurs. Par exemple, [...] la migration et l'intégration, les droits de l'homme et la démocratie, ainsi que des publications autour de l'actualité. [...] Ce marché étant stable mais caractérisé par des exigences et des préférences qui changent rapidement, nous devons rester attentifs et innovants à tout moment », a précisé Mme Chen.

arsEdition : 

La responsable de la maison d'édition à l'étranger, Mathilda Deroubaix, a relevé une « hausse des coûts de production [qui] a rendu certains formats, tels que le touch-and-feel, impossibles pour un marché plus petit comme celui du Taïwan. » 

La société a néanmoins vendu plus de 50 titres aux éditeurs locaux. Selon arsEdition, le titre le plus susceptible de captiver une nouvelle génération de jeunes lecteurs taïwanais serait Bobbles, the Little Bumblebee de Britta Sabbag, Maine Kelly, et l'illustratrice Joëlle Tourlonias (300.000 exemplaires vendus en Allemagne).

La Chine et le Taïwan demeurent les deux principaux marchés d’ArsEdition en Asie. La maison d'édition allemande s'appuie également sur ses voisins scandinaves pour étendre leur popularité à l'étranger.
 
« En général, les éditeurs taïwanais sélectionnent les titres avec le plus grand soin », a ajouté Mathilda Deroubaix. « Ils prennent beaucoup de temps à réfléchir à tous les aspects des processus de production et de marketing, ce qui signifie qu'ils sont totalement investis dans chaque titre choisi afin d’en assurer le succès. Et si auparavant, les éditeurs s'intéressaient aux titres éducatifs, ils sont maintenant beaucoup plus réceptifs à un choix plus large de sujets. »

via Publishers Weekly.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.