L'hôtel Lutetia à Paris réinvente les Samedis littéraires

Clément Solym - 10.03.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - hotel - Lutetia - Paris


À raison d'un samedi par mois, l'hôtel le plus germanopratin de la capitale, le Lutetia, avec ses quatre étoiles qui ne gâchent rien, a décidé d'organiser des rendez-vous littéraires. Ainsi et pour ouvrir le bal des débutantes, Pierre Assouline sera présent le 21 mars, à 18 h, pour inaugurer les Samedis littéraires.

On comprendra mieux sa présence en se souvenant que son livre, paru en 2005, Lutetia prenait l'hôtel comme cadre et personnage principal.

Désormais, donc, pour tous les amateurs de discussions, « des auteurs, des thèmes ou des livres seront mis à l’honneur sous forme de lectures assurées par les talentueux comédiens de l’association Les Mots Parleurs. Toutes les conditions réunies afin de passer un moment de détente et privilégié pour les petits comme les grands et partager ensemble le plaisir de la littérature ! »


L'établissement a d'ailleurs une réputation à tenir, puisque de nombreux auteurs en avaient fait leur QG, tels qu'Albert Cohen, Michel Foucault... ou Jean-Paul Sartre, mais personne n'est parfait. En outre, plusieurs prix littéraires furent remis dans ses salons tels que le prix Sévigné, le prix Antonin Carême, ou encore le prix Médicis...

Pour le 21 mars, Pierre Assouline viendra en outre présenter son nouvel ouvrage, Les invités. « Partenaires de chaque “Samedi littéraire”, les comédiens de l’association des Mots Parleurs assureront la lecture pendant une heure, heure pendant laquelle le public pourra s’évader et faire vivre son imagination ! »

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.