L’humour au coeur des Assises de la traduction littéraire 2019 

Clara Vincent - 25.10.2019

Culture, Arts et Lettres - Salons - festival littérature france - Assises traduction litteraire - traducteurs humour rencontre


« Et vous trouvez ça drôle ? » : c’est sous ce slogan un brin ironique que s’ouvrira la 36é édition des Assises de la traduction, les 8 et 9 novembre à Arles. Au programme de ce rendez-vous, conférences, tables rondes, atelier d’écritures et multiples lectures qui aborderont la thématique de l’humour dans le travail de la traduction. 
 


Lors de cet évènement organisé par l'Association pour la promotion de la traduction littéraire (ATLAS), seront réunis plus de 40 traducteurs, chercheurs et artistes. Et le public d'être invité à aborder le rire par delà les frontières. 

Car bien qu’il soit pour les lecteurs synonyme de légèreté, l’humour n’en reste pas moins une tâche ardue auprès des traducteurs. L’on a beau rire jaune ou être un adepte de l’humour noir, chaque langue, selon sa propre culture, admet en effet un rapport singulier à l’art de rire. 

Aussi, un thème, qui à première vue semblerait moins prêter à sourire, sera également abordé lors de cet évènement : l’avenir de la traduction face à l’arrivée de l’intelligence artificielle. Au cours de la journée du 9 novembre, au Théâtre d’Arles, ATLAS présentera ses premiers résultats de son Observatoire de la traduction
automatique. Une étude à travers laquelle une quarantaine de textes de la littérature européenne ont été passés au crible de traducteurs automatiques. 
 
Le programme sera décliné en trois grands thèmes : 
 

L’HUMOUR DOIT-IL FAIRE RIRE ?

 

Rire et littérature convergent naturellement vers le théâtre. Florence Dupont, latiniste très appréciée des metteurs en scène, traductrice des comédies de Plaute, et Laetitia Dumont-Lewi, spécialiste de l’œuvre du prix Nobel de littérature et génial acteur Dario Fo, parleront de la traduction des fausses langues. Deux traducteurs familiers de la scène, Serge Valletti — acteur et auteur — et Pierre Judet de la Combe — philologue et helléniste — confronteront leurs versions des Grenouilles d’Aristophane, une des plus anciennes comédies qui nous soient parvenues. Dominique Reymond, qui fut la Molly Bloom de Joyce aux Assises en 2011, et Martin Ploderer, comédien autrichien habitué des textes fleuves, liront Les Derniers Jours de l’humanité de Karl Kraus, monumentale fresque satirique et burlesque sur la Première Guerre mondiale.

 

FAIRE VOYAGER L’HUMOUR

 

Le public sera également invité à goûter l’humour de l’auteur yiddish Sholem Alekheim, avec Nadia Déhan-Rotschild, celui de Cervantès, avec Aline Schulman qui nous présentera sa mémorable traduction du Don Quichotte, ou encore celui de David Sedaris, Woody Allen et Philip Roth avec Nicolas Richard et Steven Sampson.

 

FAIRE RIRE AVEC SA PLUME

 

Au programme des matinées du samedi et du dimanche, de nombreux ateliers ouverts à tous en une dizaine de langues pour traduire en autres : la verve comique de l’autrichienne Vea Kaiser dans le roman Blasmusikpop avec Corinna Gepner, l’humour satirique de l’américain David Sedaris avec Nicolas Richard ou celui de David Foster Wallace dans Considérations sur le homard avec Jakuta Alikavazovic, une chanson pamphlétaire de l’humoriste russe Semion Slepakov avec Yves Gauthier, la résistance passive par la bêtise, dans les Aventures du brave soldat Švejk de Jaroslav Hašek, classique de la littérature tchèque, avec Benoît Meunier ; mais aussi, et c’est nouveau, un atelier de sous-titrage du film « Moi, Tonya », de Craig Gillespie avec Guillaume Tricot...


Une version plus détaillée du programme est disponible ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.