Osiris se découvre à l’Institut du monde arabe

Victor De Sepausy - 11.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Osiris - Egypte - exposition


Dénommée « Osiris, mystères engloutis d’Egypte », une nouvelle exposition s’offre aux visiteurs de l’Institut du monde arabe (IMA) jusqu’au 31 janvier 2016. On pourra découvrir 250 objets issus de sept années de fouilles sous-marines menées par l’archéologue Franck Goddio.

 

A cela s’ajoutent une quarantaine d’œuvres provenant des musées du Caire et d’Alexandrie, dont certaines sortiront d’Egypte pour la première fois, précise l’IMA qui ajoute :  

 

« La légende d’Osiris : Osiris, fils de la Terre et du Ciel, fut tué par son frère Seth. Ce dernier démembra le corps d’Osiris en 14 morceaux avant de le jeter dans le Nil. Isis, soeur-épouse d’Osiris, grâce à ses pouvoirs divins, remembra son corps, avant de lui rendre la vie et de concevoir leurs fils : Horus. Osiris devint alors le Maître de l’Au-delà et Horus, victorieux de Seth, eût l’Égypte en héritage.

 

On avait connaissance grâce à la stèle, dite de Canope, découverte en 1881, à Kom el-Hisn (238 av. J.-C.) que dans le grand temple d’Amon, d’une ville nommée Thônis située dans la ville d’Héracléion, étaient célébrées, comme dans la plupart des villes d’Égypte, les cérémonies des Mystères d’Osiris. Elles se terminaient, selon le texte de la stèle, par une longue procession nautique sur le Nil qui emmenait Osiris du temple d’Amon à son sanctuaire de la ville de Canope.

 

Sous l’égide de Franck Goddio, la mission de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM) a découvert, à quelques kilomètres d’Alexandrie, des cités de Thônis-Héracléion et de Canope submergées depuis le VIIIè siècle en baie d’Aboukir, ainsi que des vestiges des temples mentionnés dans le Décret. Les fouilles sur ces deux sites ont mis au jour de nombreux témoignages archéologiques en relation directe avec les « Mystères d’Osiris » : monuments, statues, instruments rituels, offrandes cultuelles... attestant ainsi de la célébration des mystères en ce lieu. Cette célébration initiatique d’une durée de 21 jours commémorait, perpétuait et renouvelait la légende fondatrice de l’Égypte.

 

Au fil d’un parcours de 1100 m² au sein de l’Institut du monde arabe, le visiteur pourra être « initié » à ces célébrations et avoir accès aux rituels réalisés dans le plus grand secret des temples. Il sera guidé sur les sites maintenant immergés des deux villes et pourra suivre les processions nautiques. »

 

 

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Dennis Jarvis)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782809810356

Le secret d'Osiris

En Egypte, un archéologue français, Maxime de Latour, découvre sur le plateau de Gizeh une chambre funéraire dédiée au dieu égyptien Osiris : elle contient un sarcophage et deux colonnes recouvertes d'inscriptions. Le rouleau de papyrus trouvé dans le sarcophage s'avère être l'Enseignement Primordial, premier texte de l'Egypte retranscrit de la main d'Imhotep, l'inventeur de la pyramide. Il retrace l'odyssée d'Osiris dans la région du Sahara, à une époque où elle était encore fertile. Cette découverte inespérée attise

J'achète ce livre grand format à 11.10 €