L'Institut français : le retour d'une politique culturelle ambitieuse ?

Clément Solym - 07.12.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - institut - français - lancement


Si le nom avait quelque peu fait débat, les nouvelles attributions du futur Institut français, qui remplacera, à termes, CulturesFrance, sont à la mesure des ambitions de cette entité qui devra assurer le rayonnement culturelle de la France à l’étranger, tout du moins espérons-le.

Avec un lancement officiel prévu pour le 1er janvier 2011, l’Institut français sera présidé par Xavier Darcos, ancien ministre de l’Education nationale et agrégé de lettres. Pour ses débuts, une phase de test sera opérationnelle dans une quinzaine de pays (entre autres, l’Inde, la Serbie, l’Angleterre, le Mexique et le Cambodge).


L’Institut français est défini comme un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic). Il aura pour principale mission d’œuvrer pour le rayonnement culturel de la France à l’étranger et viendra en soutien de l’action politique et de la diplomatie française.

Une fois totalement déployé à travers le monde, l’Institut français aura en charge la gestion de 10 000 agents culturels français. Si CulturesFrance disposait de 22 millions d’euros pour fonctionner, ce seront 43 millions pour l’Institut français, au moins pour sa première année d’existence.

Deux cents personnes seront à pied d’œuvre, en France, dans de nouveaux locaux dans le XV° arrondissement pour mettre en place cette nouvelle politique culturelle et coordonner les équipes à l'étranger.