medias

La bibliothèque publique de New York vient d’acquérir la collection de livres d’Arthur Miller. Parmi les 692 volumes on retrouve des pièces de théâtre, livres et traductions relatives à son travail, mais aussi des documents plus rares comme un ouvrage dédié à Marylin Monroe. 
 


C’est grâce à la famille de l’écrivain et dramaturge que la collection a pu rejoindre les rayonnages de la bibliothèque publique de New York. Connu pour ses pièces comme The Crucible (Les Sorcières de Salem traduction Marcel Aymé) et Death of a Salesman (Mort d’un commis voyageur, traduction Raymond Gérôme) Miller avaient également défrayé la chronique en devenant brièvement le mari de Marilyn Monroe. 

Outre les éditions des écrits de l’auteur en anglais, l’acquisition comprend une vaste collection de traductions dans de nombreuses langues européennes, mais aussi en arabe, hébreu ou japonais. Certains volumes comportent des annotations personnelles griffonnées dans les marges – ouvrant, comme pour la bibliothèque personnelle de Philip Roth, une véritable fenêtre sur son oeuvre

La collection de Miller contient également des cassettes audio, des magazines et d’autres documents qui s’étalent des années 30 à 2012. Sont également représentées un petit nombre d’œuvres d’autres écrivains, dont quatre scripts du dramaturge Harold Pinter. Les livres seront ajoutés à la collection Henry W. et Albert A. Berg de littérature anglaise et américaine, qui contient quelque 35. 000 volumes imprimés, brochures et planches représentant le travail de plus de 400 auteurs. 
Parmi les documents les plus rares de la collection on retrouve des exemplaires personnalisés des œuvres du dramaturge comme une édition de 1951 de An Enemy of the People, de Henrik Ibsen, dédié à Marilyn Monroe ou encore une boîte de coupures de journaux, de programmes de théâtre et d’autres brochures éphémères principalement liées à une tournée entre 1949 et 1950. 

« La bibliothèque publique de New York est l’endroit idéal pour abriter la bibliothèque personnelle d’Arthur Miller. Ce sont des livres qui vivaient dans les étagères bordant le bureau d’Arthur, et qu’il lisait et manipulait régulièrement dans sa vie ; ce sont des livres qui ont été aimés », a déclaré la famille Miller. « Nous ne pourrions être plus heureux de savoir que la précieuse collection d’Arthur se trouve à la bibliothèque publique de New York et appartient désormais aux habitants de la grande ville qui l’a élevé. »


Crédit photo : Arthur Miller, American playwright - Domaine public 


Commentaires
Bravo! Génial!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.