medias

La BnF propose d'entendre le théâtre français du XXe siècle, en podcasts

Antoine Oury - 28.02.2020

Culture, Arts et Lettres - Théatre - BnF theatre francais - bnf podcasts - Entendre le théâtre


La Bibliothèque nationale de France propose un site et une série de podcasts pour entendre la dimension acoustique et auditive du théâtre, et plus particulièrement du théâtre français du XXe siècle. Il sera ainsi possible d'entendre les voix de Jean Vilar, Rosy Varte, Habib Benglia, Antoine Vitez ou encore Maria Casarès.

Le printemps des bonnets rouges de Paol Keineg, mise en scène de Jean-Marie Serreau Théâtre de la Tempête, Cartoucherie de Vincennes, 1972
Avec l’aimable autorisation d’Etienne George © BnF, département des Estampes et de la photographie


Entendre le théâtre (classes.bnf.fr/echo), site web conçu grâce à un partenariat entre le CNRS, le département des Arts du spectacle et les Éditions Multimédias de la BnF, s’attache à raconter une partie de l'histoire du théâtre français, en s'intéressant particulièrement à la manière dont cet art, à partir des années 1950 et 1960, s'est mis à explorer de nouvelles façons de dire les textes dramatiques.

Riche de nombreuses archives souvent peu connues, le site est organisé autour de plusieurs parcours couvrant aussi bien les aspects techniques de la représentation, comme les spécificités de l’acoustique théâtrale, que les dimensions historiques, esthétiques ou socio-politiques de la voix en scène, à l’image du dossier consacré à la place des accents, populaires, régionaux ou étrangers.

Pour accompagner la mise en ligne d’Entendre le théâtre, une série de sept épisodes diffusés sur la chaîne de podcast de la BnF permet de revivre les grandes étapes de cette histoire, d’Ubu à l’Atelier de Création Radiophonique, et d’entendre les voix d’Antonin Artaud, Gérard Philipe, Madeleine Renaud ou Georges Aminel.

La BnF conserve une collection exceptionnelle de documents sonores sur le théâtre depuis les cylindres jusqu’aux sources numériques, en passant par les disques de tout type et les bandes magnétiques. Ils constituent la mémoire des voix parlées ou chantées, des musiques de scène, des bruitages, des ambiances sur le plateau ou dans la salle depuis le début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Il peut s’agir d’enregistrements en studio ou pendant la représentation, en intégralité ou par extraits, de bandes-son, de rencontres ou d’interviews avec les artistes, etc. autant d’occasions d’aborder l’art théâtral autrement que par la vision.
 
Le département de l’Audiovisuel, qui remonte aux Archives de la parole, créées en 1911, conserve, grâce au dépôt légal, tous les documents sonores publiés : disques pyral et vinyles, cassettes audio et compacts disque. On pense par exemple aux premiers disques Pathé ou Gramophone avec les voix de Sarah Bernhardt ou Maurice de Féraudy, ou à la « série spéciale TNP » composée de onze 33 tours qui donne à entendre Gérard Philipe ou Georges Wilson, ou encore à la discographie de Marcel Pagnol : Marius, Fanny et César publiée par la Compagnie Méditerranéenne de Films.

Le site et les podcasts sont accessibles à cette adresse.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.